Le Bio

Le bio sur les plantes

Depuis 2000, certains agriculteurs n’utilisent plus de pesticides (produit tuant les petites bêtes) ; à la place, ils recyclent les matières organiques et les donnent en engrais aux plantes.

Le bio respecte l’environnement et protège notre santé. En effet, si l’agriculteur pulvérise des pesticides sur les plantes, à la prochaine averse l’eau et les pesticides descendent dans les nappes phréatiques ; et comme nous puisons de l’eau dans ces nappes, nous buvons des pesticides !

 

Aujourd’hui 37 000 agriculteurs sont passés au bio.

Comme les agriculteurs en bio ne tuent pas les petites bêtes, celles-ci ravagent davantage les cultures, donc il y a moins de production pour ces agriculteurs.
Par contre, la rotation des cultures aide à préserver l’environnement. Les plantes s’entraident : par exemple, l’une aide l’autre à se protéger de la mouche, et la deuxième protège la première du midiou (le midiou est un champignon  provocant une décomposition chez certaines plantes).

L’agriculture biologique est très réglementée.

 

Le bio sur les animaux

Pour que l’élevage des animaux soit considéré en bio, il y a des règles à respecter :

  • les animaux doivent avoir accès à une zone en plein air pendant 10 heures par jour au moins, et un espace minimum pour chaque animal
  • les antibiotiques sont interdits
  • les animaux doivent être nourris avec des aliment issus de l’agriculture biologique
  • le gavage est interdit
  • l’abattage est très strict.

Maël

Sources :

  • https://www.agencebio.org/
  • https://sante.journaldesfemmes.fr
  • https://fr.vikidia.org/