Navigation Menu
Radio Rabelais

Radio Rabelais

Collège François Rabelais

  • Author: jpdelbrayelle
  • Date Posted: 30 Avr 2018
  • Category:
  • Address: 95 Chemin du Castel, 06440 L'Escarène

Le collège François Rabelais de l’Escarène a démontré son fort attachement à l’éducation des médias et à l’information par l’inauguration de sa webradio et avec, pour la première fois, la diffusion d’une émission du collège sur internet. Le jeudi 19 mai 2016, 8 ateliers animés par des élèves et des professeurs ont été mis en place et présentés aux élèves, aux professeurs. Cette inauguration s’est déroulée en présence de Pierre Donadey, maire de L’Escarène, président du conseil de développement des Pays du Paillon, de Marc Teulier, inspecteur d’académie (Dasen) adjoint des Alpes-Maritimes, de Francis Tujague maire de Contes, conseiller départemental, de Noël Albin, maire de Touët-de-L’Escarène, représentant la Communauté de Commune du Pays des Paillons et de l’équipe de direction, emmenée par la principale Salima Boussehaba.

Des émissions en classe entière ou des podcasts en petits groupes

Ce sont donc toutes les classes de l’établissement qui ont découvert de façon plus structurée et plus concrète ce nouveau média. Les ateliers portaient sur une exposition sur « La naissance de la webradio », une présentation de l’interview fictive de François Rabelais, les métiers en lien avec la radio grâce à la présence d’un journaliste, la présentation d’une conférence de rédaction filmée pour l’émission « Il était une fois mon village », les prolongements pédagogiques d’une émission Cultura sur Pompéi, l’émission sur le Festival du Cirque, l’atelier « Sons d’ici et d’ailleurs » où jingle, virgules et composition musicales sont élaborés pour l’habillage musicale de la webradio et enfin la visite du studio et de la salle de rédaction de « Radio Rabelais ».

Les élèves ont deux possibilités pour contribuer aux programmes de la webradio, soit réaliser une émission radio en travaillant en classe entière avec un professeur, soit créer des podcasts sur des sujets citoyens ou culturels en travaillant en petits groupes pendant leurs plages horaires libres.

Une interview fictive de François Rabelais

Une classe de 5ème a par exemple mené un travail de recherche en cours de français, sur François Rabelais en abordant ses œuvres, le contexte historique, le style, les apports à la langue française, l’héritage laissé ou encore les polémiques sur le personnage. Un groupe d’élève a ensuite conçu une interview fictive de ce personnage en ciblant les questions et en rédigeant les réponses. Le travail d’écriture a été guidé par le professeur de français en menant une conférence de rédaction. Un des partenaires de l’établissement, Gilbert Autheman, psychologue, a prêté sa voix à François Rabelais. Les quatre jeunes apprenties journalistes ont interviewé M. Autheman dans le studio d’enregistrement avec l’aide de deux autres élèves pour la technique.

Un outil au service de lutte contre l’homophobie et les autres formes de discriminations

La classe de 3èmeA s’est, quant à elle, associée avec Les Ouvreurs, association de lutte contre l’homophobie, pour construire un projet citoyen. Durant toute l’année scolaire, les professeurs d’anglais et de lettres de cette classe ont inclus dans leurs cours des notions et des références face à cette discrimination. Les élèves ont ensuite travaillé sur la biographie d’Oscar Wilde ou encore étudié des films anglophones traitant de l’homophobie. La deuxième partie de ce projet citoyen a consisté à réaliser une émission sur ce sujet, avec l’aide du professeur documentaliste. Les collégiens ont interviewé les personnes présidentes de l’association Les Ouvreurs et ont illustré leurs réponses par des témoignages sur l’apport pédagogique et citoyen de ce projet.

Les élèves impliquées dans le CESC (comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté) ont préparé et réalisé l’émission « Alter Ego » sur la lutte contre les discriminations. Les collégiens ont réfléchi à son contenu, au « timing » et à la succession des interviews afin de pouvoir la diffuser le jour de la fête de la solidarité au collège. Le thème principal de cette émission portait sur la discrimination à l’encontre les personnes en situation de handicap. Le jour J, les élèves ont interviewé le professeur de latin qui a défini l’étymologie d’alter ego, l’assistante d’éducation qui s’est investie dans l’organisation de la fête de la solidarité, la principale qui a expliqué le pourquoi de cette journée et leur partenariat avec la Croix Rouge. Les élèves ont même réussi à avoir des invités extérieurs… Le directeur du foyer d’accueil médical (FAM) de l’Escarène et la directrice adjointe sont venus parlé de leur structure et de l’apport du partenariat aux résidents atteints d’un handicap. Le travail sur la charte sur la différence conjointement écrite par les résidents et les élèves avait également été exposé.

Autre thème évoqué sur la webradio du collège Rabelais, les dangers auditifs. En effet, des élèves volontaires ont mené une interview sur les dangers auditifs d’une exposition à une source sonore trop forte ou trop prolongée. L’émission porte le nom « Allo Franck Blin Bobo » en référence au nom de l’infirmier.

Un projet porté par une équipe enseignante dynamique et impliquée

Porté une équipe dynamique constituée de Patrick Mari, professeur d’histoire-géographie, Nathalie Tallarida, professeure d’éducation musicale et Isabelle Rimbau, principale adjointe, le projet de la webradio a commencé à voir le jour l’an dernier avec la mise en place de du studio et la salle de rédaction ainsi que par la formation des professeurs par le Clemi (Centre de liaison d’enseignement et des médias d’information) portant sur l’usage d’un media qui soit au service de leur enseignement.

Avec pour slogans, « Radio Rabelais, des élèves, un collège, une communauté » et « Radio Rabelais, pour avoir la classe », la webradio marque une nouvelle ère dans le collège. « Le travail d’écriture est plus soigné, l’expression orale est améliorée, les recherches sur les sujets abordés sont plus poussées. Du sens est donné aux apprentissages. » confirme la principale du collège, Salima Boussehaba.

A travers la webradio, la principale voit également des valeurs humaines naître ou se renforcer comme le travail coopératif, la création de nouveaux liens entre professionnels/élèves et professeurs/élèves ou encore une communauté scolaire plus unie.

La webradio permet également de réduire les inégalités en proposant ce dispositif aux élèves décrocheurs du dispositif alternance ou aux élèves dits précoces suivant un PAP (plan d’accompagnement personnalisé). Par groupe de 8 avec des profils et niveaux variés, les élèves sont formés aux aspects techniques et rédactionnels d’une webradio.


POUR ECOUTER RADIORABELAIS CLIQUEZ SUR L’IMAGE