Le projet

Forte d’une opération réussie avec la Colombie en 2017, l’académie de Nice poursuit la dynamique lancée : impulser les projets de coopération éducative internationale autour de l’Éducation aux Médias et à l’Information grâce à l’utilisation d’outils numériques.
Prenant appui sur le jumelage des villes de Nice et de Sousse, l’Académie de Nice vise à renforcer sa politique d’ouverture méditerranéenne par le développement d’actions de coopération avec le Commissariat Régional de l’Éducation de Sousse.

Le projet « Cap’ sur la Francophonie » prévoit la mise en réseau d’établissements primaires et secondaires de Nice et de Sousse par la webradio ainsi que par une plateforme numérique académique.

Plateforme académique de webmedias

Tout au long de l’année scolaire 2018/2019, le projet connaîtra plusieurs phases :

L’équipement webradio des établissements concernés
– La formation des enseignants à la webradio, à l’éducation aux médias et à la rédaction journalistique.
– L’accueil des établissements niçois au studio « Cap’ Radio »
– La mise en contact des élèves via la plateforme numérique académique pour aboutir à la co-production d’émissions de webradio médiatisées.

L’organisation le mercredi 20 mars d’un événement phare pour célébrer la Journée internationale de la Francophonie 2019, (une journée de transmission webradio en duplex et en direct organisée depuis Nice et Sousse, diffusée sur la webradio académique « Cap’ Radio » : http://capradio.ac-nice.fr/).

Cet événement s’inscrira dans le cadre de la 2nde édition du festival  «Les Francophonies de Sousse », de la « 30e Semaine de la Presse et des Médias dans l’École » et du « Festival International de la Bande Dessinée en Tunisie à Sousse » (cofondé par UFE SOUSSE et la Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l’Image d’Angoulême).

Il sera l’occasion d’une grande journée de direct, en duplex depuis Nice et Sousse. Les élèves des deux pays co-animeront des émissions préparées depuis novembre.

La thématique de la SPME cette année « L’information sans frontière« , donnera un cadre de travail supplémentaire et pertinent à ce projet de coopération internationale.

Objectifs et perspectives envisagés

Le premier objectif visé est celui de la promotion de la francophonie et la diversité linguistique, les établissements de Nice choisis pour ce projet sont donc ceux où la langue arabe est enseignée. Le projet Cœur de Ville International de Nice a été lancé en septembre 2013 pour permettre aux élèves français de pratiquer une langue étrangère de manière approfondie, faciliter l’intégration d’élèves étrangers dans le système scolaire français, favoriser la transmission des patrimoines culturels et la mixité sociale.

Par l’ouverture de ces Sections Internationales, l’académie de Nice a souhaité construire un projet d’excellence en s’appuyant sur leur richesse et leur diversité. Ainsi, l’école primaire Auber, le collège Vernier et le lycée Masséna de Nice accueillant une Section Internationale Arabe, ont été retenus pour le projet.

Du côté tunisien, les établissements partenaires sont l’école primaire Farhat Hached à Akouda, le collège pilote de Sousse et le lycée Salem Ben Hamida Akouda.

La pérennisation du projet sera garantie par l’utilisation des outils numériques (webradio et plateforme numérique académique) et la formation des équipes enseignantes et des élèves à ces derniers.

Le CLEMI de Nice mettra également en place un module de formation en ligne à destination des professeurs et des enseignants leurs permettant de se former à distance qu’ils soient niçois ou tunisiens.

Formation « audacity » en ligne

Partenariats

Le projet « Cap’ sur la Francophonie » est construit en partenariat avec la Ville de Nice, l’accord de coopération éducative entre l’académie de Nice et le Commissariat Régional de l’Éducation de Sousse s’inscrivant dans le cadre du jumelage entre les deux villes.

Le groupe NiceMatin/VarMatin est également partenaire du projet, et certains de ses journalistes participeront aux actions de formation des enseignants et des élèves.

La participation au projet de l’association GlobeReporter prévoit l’intervention de la journaliste tunisienne Rim Mathlouthi, laquelle développe déjà un projet d’éducation aux médias en Tunisie avec la collaboration de l’Ambassade de France.

Enfin, bien au-delà du projet « Cap’ sur la Francophonie », l’Ambassade de France en Tunisie constitue un réel soutien dans le partenariat académique entre le Commissariat Régional de l’Education de Sousse et l’académie de Nice.