En Route vers la Démocratie

Les transitions démocratiques en Afrique Du Sud et en Amérique Latine

Premièrement qu’est-ce qu’une transition démocratique?

La transition démocratique est un processus politique caractérisé par une transition graduelle d’un régime non démocratique (telle qu’une dictature) à la démocratie.

Au XXème siècle, une vague de transition démocratique apparait que ce soit en Afrique, en Amérique ou en l’Europe de l’est.

Une transition démocratique exemplaire

En 1948, l’Afrique du Sud était sous la politique d’apartheid. Cette politique a pour but de séparer les blancs, les noirs et les métisses. Dans cette politique, par rapport a leur couleur on pouvait savoir dans quel domaine ils travaillaient ou habitaient. Beaucoup de personne contre ce gouvernement ont créé l’ANC qui milite pour une campagne de désobéissance. Elle a été créé par Nelson Mandela pour défendre les intérêts des minorités noires et combattre la ségrégation raciale. L’ANC fit beaucoup de manifestations, dont une qui a beaucoup fait parler : le 21 mars 1960, 69 anti-apartheid, noirs ont été tués au poste de police de Sharpeville à Johannesburg. Après cette manifestation l’ANC a été interdite. Et quelque années plus tard Nelson Mandela a été emprisonné pour terrorisme (1963). On arrive direct en 1990, ou la transition démocratique a vraiment commencer en plusieurs étapes. C’est pour cela qu’elle est exemplaire, l’Afrique du Sud a suivi plusieurs étapes. La première était la libération de 1990 à 1993 de prisonniers politiques, par exemple Nelson Mandela. Ensuite, il a y les élections libres en 1994 ou tout le monde peut voter désormais ce qui n’était pas le cas depuis longtemps. 1996, il y a eu la Constitution de l’Afrique du Sud faites par Nelson Mandela qui est le président depuis 1994 à l’issue des élections libres.

Afrique du sud - Une transition démocratique réussie - My Little Blog Fonderie
Sur cette photo on voit Nelson Mandela et le président Fréderick le Klerk( ancien président), celui qui l’a libéré.

La chute de la dictature en Amérique Latine

Au début du XXème siècle, les principaux investisseurs de l’Amérique Latine sont l’Angleterre, la France et l’Espagne. Mais lorsque les États-Unis ont remplacé ces pays et ont fait leur réserve de l’Amérique latine, ce n’est toujours pas le moment de traiter généreusement les Amérindiens. La violence des élites locales et le consentement des États-Unis ont empêché leur volonté.

La guerre froide vient compliquer les choses ; les États-Unis sont contre le progrès social(communisme) et tout personnage politique qui écouterait la minorité indigène se voit renversé par un coup d’état. C’est une période dure pour les sudaméricains qui disparaissent totalement de la scène politique. Grâce à l’affaiblissement du coté soviétique en 1980, la dictature perd du soutien et donc met en avant la démocratie et la favorise ! L’Amérique Latine connait une hausse de la démocratie à partir des années 1980-90. Comme par exemple l’Argentine qui était une dictature militaire et après plusieurs guerres civiles  est devenue une démocratie en 1983. Plusieurs pays ont commencé leur transition  mais n ‘ont eu des résultats que vers les années 2000 et encore…  Il n’y a que 5 pays sur 12 en 2019 qui sont en démocratie.

Myriam L. Thao D.T. et Chiara F.

Source: – wikipédia, vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=K0tv8UNl_Rs,

articles dans les journaux le Monde et LesEchos.