TCHOC/TPAT : « Même » un spectacle questionnant

Le vendredi 16 novembre à 14h30, les élèves de la classe de terminale CAP pâtissier/chocolatier en compagnie de Mmes Admi et Gilet, s’apprêtent à découvrir au théâtre Anthéa d’Antibes un spectacle intitulé « Même » imaginé par Pierre Rigal.

Aucun d’entre eux n’est sorti indifférent de ce spectacle où le spectateur assiste aux affres d’une répétition qui devient l’enjeu même de la pièce.

Cette pièce originale mêle tous les arts du spectacle, danse, mime, chant, musique, acrobatie, pour nous donner à voir l’homme dans tous ses états : joie, tristesse, colère, jalousie, folie, complicité… En somme l’homme dans son rapport à l’autre, si loin, si proche…

Une discussion à bâtons rompus entre les élèves après le spectacle

Mélissa. – C’était super bien, c’était drôle ! Ça m’a trop donné envie de faire du théâtre !
Enzo. – Les acteurs étaient très bons, ils savaient presque tous tout faire, chanter, danser, jouer la comédie. D’ailleurs la jeune fille du milieu avait une voix magnifique !
Erwan. – C’était nul ! Trop long, trop répétitif !
Christian. – Oui, c’est vrai, c’était nul. Il faut dire que je ne suis pas habitué à voir ce genre de spectacle.
Kim-In-Ja. – En effet c’était un peu long et répétitif mais aussi très créatif !
Romain. – Bof, trop particulier. Pas exceptionnel mais bien quand même.
Nicolas. – Oui mais lassant. Je n’ai pas bien compris le sens, ce n’est pas immédiat. Pourquoi faisaient-ils tous toujours la même chose ?
Diane. -A force de chercher à comprendre, on n’est plus sensible à la beauté du spectacle. C’est dommage !
Christian. – J’avais l’impression que les comédiens étaient coincés dans une boucle temporelle, dans un espace temps…
Enzo. – C’est vrai, les comédiens avaient comme des bugs du cerveau, ils rejouaient à l’infini ce qui avait été enregistré par le magnéto lors de la toute première répétition.
Mélissa. – Ça montre la folie des hommes, la folie du monde, d’ailleurs le rythme du spectacle le prouve !

Cette discussion a duré jusqu’à ce que chacun reparte chez lui… Finalement la magie du spectacle a opéré. Nos élèves se sont posés bien des questions, d’ordre philosophique même, notamment sur l’absurdité du monde, la complexité des relations humaines, l’altérité, en fait sur le « Même ».