L'AiglonSports

L’équitation n’est pas un sport

L’équitation n’est pas un sport, c’est bien connu. Tout le monde le dit, ils doivent avoir raison ! On a déjà tous dit une fois dans notre vie “L’équitation n’est pas un sport, t’es juste assis sur le cheval” ou encore “c’est le cheval qui fait tout”. Bon, maintenant, il faut arrêter de dire ça, parce que ça devient lassant et énervant. Car oui, l’équitation est un sport, et puis pas n’importe lequel. L’équitation est tout autant un sport que le tir à l’arc ou la pétanque.

D’abord, qu’est-ce que c’est l’équitation ? C’est un sport (eh oui!) qui consiste à être assis sur un cheval et à ne rien faire. Trêve de plaisanteries. Reprenons depuis le début. L’équitation est un sport qui consiste à réaliser des exercices sur un cheval, un poney ou un shetland, voire sur le grand ancêtre, le Prjevalski. Il y a différentes disciplines équestres qui sont nombreuses et variées comme le saut d’obstacles, le Hunter, le dressage, cross, horse ball, poney games, endurance, voltige, randonnée etc.

Commençons par définir ce qu’est un sport. Le dictionnaire Larousse caractérise le sport comme étant « l’ensemble des exercices physiques se présentant sous forme de jeux individuels ou collectifs, donnant généralement lieu à compétition, pratiqués en observant certaines règles précises ». Maintenant, il est temps que nous vous convainquions.

 

Premièrement, l’équitation est représentée aux J.O. Cela atteste bien le fait que l’équitation est un sport mondialement reconnu.

Deuxièmement, c’est une pratique qui fédère. Car oui, la Fédération Française d’Equitation existe bel et bien.

Troisièmement, monter sur un animal qui pèse 500kg n’est pas rien ! C’est un animal imprévisible, qui peut vous mettre à terre en un rien de temps. Il faut savoir rester sur son dos, et le dompter pour faire des exercices, voltes, demi-voltes, carrousels, etc., qu’il n’a souvent pas la moindre envie d’exécuter pour le seul plaisir des bipèdes.

Quatrièmement, l’équitation nous fait utiliser des muscles. Lesquels? Les abdominaux, adducteurs, mollets et fessiers.

Cinquièmement, il a été prouvé scientifiquement que plus on fait un effort intense, plus on consomme d’oxygène. Ce volume d’oxygène se nomme VO2. La VO2 représente l’effort maximal que peut fournir un sportif (ou autre, un cavalier par exemple) en un certain temps. Mettons cette théorie en pratique. Prenons l’exemple de cavaliers de haut niveau qui montent 7 heures par jour (donc leur VO2 est très entraînée, et donc élevée). Ils viennent d’effectuer chacun un parcours de saut de 12 obstacles mesurant 1m10. Ces cavaliers ont atteint 75% de leur VO2max ! Cela est non négligeable, et prouve que l’équitation augmente les capacités respiratoires.

De plus, une heure d’équitation (avec un niveau permettant d’évoluer seul) ​​fait brûler à l’organisme d’un individu de 60 kilogrammes l’équivalent de 250 à 500 calories et 30 minutes de trot ou de galop assis fait brûler 200 calories.

Bon, vous devez vous avouer vaincu(s), non? Vous devez reconnaître que pouvoir danser avec un équidé de 500 kg est incroyable et magique, non? Et puis, si vous n’êtes toujours pas convaincu, passez votre chemin, tant pis pour vous.

Louise, pour L’Aiglon

 

 

Image d’en-tête: RebeccasPictures sur Pixabay

Autres images: