L'AiglonSociété

La chasse : un massacre de la nature ?

Un beau samedi matin, dans la forêt de la Valmasque, les oiseaux gazouillaient gaiement. Mon fier petit chiot marquait son territoire. Beauté, sérénité, perfection.

Mais soudain je vis avec effroi un ridicule panneau : « ATTENTION BATTUE EN COURS, NE PAS SE PROMENER ».

Vous pouvez deviner mon empressement à rentrer chez moi. Et peu rassurant, j’entendis plusieurs coups de fusils retentir non loin d’où j’étais. Je détalai, mon chiot à mes trousses. Pour qui se prenaient ces personnes pour interrompre ma balade du samedi matin ? C’est à partir de ce moment que je m’intéressai à ce sujet. Ce n’est pas aussi simple que ça d’avoir son avis sur la question, vous allez voir !

Tortionnaires ou sauveurs de la nature, ces chasseurs ? Il vous suffit de mentionner la chasse, et voilà tout un débat qui repart. Beaucoup les voient comme des personnes sanguinaires qui tuent des animaux par pur plaisir. D’autres comme ceux qui régulent les excès des animaux nuisibles, et qui donnent plus à la nature qu’ils ne lui prennent. Est-il possible de trancher sur cette polémique ?

Chasseurs avec leur chien

Tout d’abord, il est facile de se faire blesser et même tuer par une balle perdue en se promenant inconsciemment dans un endroit où une partie de chasse est en cours. En effet, entre 2011 et 2016, 704 accidents de chasse ont été recensés par l’ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage). Pas très rassurant ! Information encore moins rassurante : une balle de chasse peut facilement tuer à 3 kilomètres d’où elle a été tirée, selon l’ASPAS (Association pour la Protection des Animaux Sauvages).

De plus des millions d’animaux sont engraissés avant d’être lâchés pour être tués par des chasseurs… Cruel non?

8000 tonnes (Libération). De quoi ? De plomb tiré par des chasseurs chaque année en France. Je vous laisse imaginer l’impact écologique que cela a sur notre pauvre Mère nature ! Les oiseaux, notamment les rapaces, les prennent pour leur nourriture ce qui les intoxique. Les chasseurs nous plombent notre faune et flore !

Quelle utilité de chasser ? La plupart des chasseurs tuent ces pauvres animaux pour le pur plaisir de les voir souffrir puis mourir (exemple : le hallali de la chasse à courre). Avant on chassait… pour manger ! Mais maintenant nous avons de gros abattoirs qui font le travail pour nous ! Chasser est inutile et nuisible.

Comme le dit le RAC (rassemblement pour l’abolition de la chasse)  » un loisir consistant à tuer est inadmissible ». Et puis, ayez une pensée émue pour notre pauvre galinette cendrée !

 

Il est assez difficile de trouver des arguments pour la chasse, quand on aime les animaux. Mais bon, on a bien pesé le pour et le contre, et on a fini par trouver…

Pour commencer, la chasse a une vertu régulatrice quand les animaux sont en surnombre, par exemple les sangliers dans le Var.

Pour continuer, on a mentionné qu’on n’avait plus besoin de chasser grâce aux abattoirs. Mais réfléchissez-y bien… Les conditions d’abattage des animaux dans les élevages industriels sont bien plus cruelles étant donné le nombre d’animaux tués, comparées à celles du gibier abattu rapidement, sans souffrances.

De plus, le nombre de cerfs et sangliers autorisés à être abattus est limité. Donc le nombre d’animaux tués est régulé et cela ne vide pas les forêts de ses habitants.

Troisièmement, chasser est un acte naturel. Autre chose : le gibier tué est bio, en tout cas beaucoup plus naturel que la viande animale venant des abattoirs et traitée aux antibiotiques.

Ne trouvez-vous pas que la chasse est un patrimoine important à sauvegarder, qu’on pratique depuis la nuit des temps ?

Alors, qu’en concluez-vous ? La chasse est-elle une pratique indispensable ou un divertissement inutile ?

Louise, pour l’Aiglon

Image d’en-tête : Bernard Ondry sur Flickr

Chasseurs avec leur chien : Jacqueline Macou sur Pixabay