Rencontre entre passionnés du dessin

Les élèves du club manga de Jules Romains ont rencontré d’autres élèves partageant la passion de la bande dessinée japonaise de trois autres collèges : Pagnol et St Exupéry (St Laurent du Var ) et Les Baouts (St Jeannet). Cet échange, qui a eu lieu le Vendredi 27 mai, au collège St Exupéry, a permis à une cinquantaine d’élèves d’apprécier leurs travaux effectués durant toute l’année et de recevoir les conseils d’un auteur de BD, Jean-Louis Aguila.

Les conseils d’un pro

Le dessinateur des aventures du Professeur Baltimont (Editions Clair de Lune ), Jean-Louis Aguila, a consacré près d’une heure trente aux dessinateurs en herbe pour leur donner des recommandations pour pratiquer le 9e art : proportions, insertions de bulles, penser à la structure de la case, matériel à utiliser, etc… Autant d’astuces pour devenir un vrai expert !

Les élèves ont aussi pu admirer les planches de Jean-Louis, lui poser des questions, et sont repartis avec un dessin personnalisé et dédicacé.

Des concours à foison

Cette année encore, le prix du meilleur manga de la sélection a été attibué. Le gagnant 2016 est Your lie in april.

Un quizz autour des six mangas en lice a eu aussi lieu. Les 15 élèves de Jules Romains sont arrivés troisième sur quatre.

Et comme tous les ans, les élèves ont présenté leur travaux puis ont voté pour les meilleurs dessins : sujet libre, mascotte inventée par leurs soins et affiche récapitulant les mangas de la séléction. Pas moins d’une soixante de dessins a été présentée au total.

Cette année, deux élèves du collège, Philéas et Sonia ont gagné le prix du « dessin sujet libre », avec leur affiche « kawaï pokémon ».

Suite aux votes ont été distribués les différents prix : livres documentaires sur le dessin manga, premiers tomes de séries récentes, planche dédicacée par un auteur japonais : de quoi plaire à tout le monde. Et cela tombe bien : chaque collège à au moins remportait un cadeau.

L’an prochain, le prix manga évolue en prix « arts graphiques », toujours avec des mangas mais aussi des bandes dessinées et roman graphique. Plus de diversité et donc plus d’apprentis dessinateurs en perspective.

Laisser un commentaire