Alter Egaux

Durant 2 heures, les classes de 2nde1 et 2 on eu une intervention de la part de la société Alter Égaux. Cette société a été créée dans le but de sensibiliser son public sur l’égalité homme-femme et déconstruire les stéréotypes de tous genres.

Cette intervention était principalement orientée sur les stéréotypes pour nous faire réfléchir et lutter contre. Nous avons eu de multiples exemples pour nous prouver qu’ils sont bel et bien présents partout.

Par exemple, au niveau des études, dire que les filles s’orientent principalement vers la filière L est faux puisque seulement 14% d’entre elles vont dans cette filière contre 4% chez les garçons. De plus dire que les garçons sont meilleurs en sciences que les filles est également faux puisque 81% des filles maitrisent les compétences de bases en sciences à la fin du collège contre 76% des garçons et au bac les résultats des filles sont sensiblement meilleurs que ceux des garçons. Cependant seulement 26% d’entre elles poursuivent leurs études en sciences de l’ingénieur à cause de l’image très masculine que les métiers en lien avec ces études reflète.

Pour en venir aux métiers, sur les 489 métiers référencés, seuls 68 d’entre eux sont sollicités par 50% des hommes et 26 par 50% des femmes. Cela s’explique tout d’abord par l’ignorance de l’existence d’un grand nombre de métiers très peu connus mais aussi par l’ignorance de l’appellation féminine ou masculine de certains métiers comme « les maçons » qui se dit « maçonnes » au féminin et par notre imagination, qui, par exemple lorsque l’on parle de secrétaire, nous fait immédiatement venir à l’esprit l’image d’une dame à lunettes.

De plus en plus d’entreprises demandent la mixité pour leurs salariés. Cela permettrait de réduire le chômage, d’avoir plus d’idées diversifiées et une meilleure ambiance. Mais encore, si la mixité se fait dans tous les métiers, cela permettrait de se reconnaitre plus facilement, en reprenant l’exemple des maçons et maçonnes, s’il y avait plus de femmes, plus oseraient venir exercer ce métier.

Enfin, il serait bien d’égaliser les salaires hommes-femmes qui font exactement le même métier puisque pour le moment, il y a en moyenne 18,6% d’écart entre un salaire de femme et celui d’un d’homme. Cela signifie que sur 40 ans, une femmes gagne en moyenne 204 000 € de moins qu’un homme.