La synsepalum dulcificum plus connue sous le nom de : « baie miracle »

I. D’où vient cette baie ?

Inconnue en France, cette baie originaire d’Afrique de l’Ouest, pousse sur un arbre de la famille des Sapotacées, qui porte le nom de Synsepalum dulcificum. Pouvant atteindre jusqu’à 6 mètres de hauteur dans son milieu naturel, sa floraison dure d’août à décembre et ses petites fleurs blanches donnent naissance à de très nombreux fruits rouges de forme ovale longs de 2 à 3 cm, mûrs d’octobre à avril. Malheureusement, en raison de la difficulté à le cultiver et de son aspect périssable, il n’a jamais été importé en Europe.
II. Quels sont ses effets ?

Avec la faculté de donner un goût sucré aux aliments que l’on mange après avoir mangé la baie, tout ce que vous mangerez dans l’heure, que ce soit acide ou bien amer, aura un goût sucré et amplifié en terme de saveurs. Imaginez un jus de citron pur qui prend le goût d’une limonade sucrée !!!
III. Quel est son secret ?
Son secret : la miraculine, une substance contenue dans la chair de cette baie qui s’attache aux papilles gustatives et augmente la sensibilité des récepteurs du goût sucré qui se trouvent sur chacune des papilles.
Avec son pH neutre, la miraculine se fixe au seul récepteur sucré dont nous disposons, sans l’activer. Mais lorsqu’un pH acide est ajouté en bouche, la miraculine déclenche automatiquement l’activation du récepteur sucré et masque tout simplement l’acidité.

IV. Comment est-elle utilisée ?

Mise à part son côté amusant, la baie miracle pourrait aussi lutter contre obésité et diabète. Grâce à cette faculté gustative, la baie du miracle est actuellement vue comme une potentielle solution pour lutter contre :
– la sous-nutrition : en donnant à des aliments amers ou désagréables un goût sucré la baie du miracle permettrait d’élargir le nombre de végétaux amers consommables.

– l’obésité : grâce à sa saveur acidulée, la baie du miracle pourrait être une solution pour consommer moins de sucre raffiné, présent dans de nombreux plats préparés, boissons sucrées ou aliments transformés du quotidien.

– les diabètes : en rendant des fruits acides sucrés, la baie du miracle permettrait d’orienter les personnes souffrant de diabètes vers des aliments acides, moins caloriques, mais sans leur goût désagréable en bouche.

La baie du miracle permettrait également de réduire la consommation de sucre raffiné par personne et par an. Ce serait donc une avancée majeure pour la diététique, pour une alimentation plus saine et équilibrée .