Alter Ego 4 : L’antisémitisme pendant la Seconde Guerre mondiale (2ème partie)

ALTER EGO 4  L’antisémitisme pendant la Seconde Guerre mondiale (2ème partie)

 

(Irina, Claire, et l’équipe technique : Alexis et Maxime)

 

Alter ego « Respecter les différences et refuser les discriminations »

 

Daniel Wancier, président de Yad Vashem Nice-Côte d’Azur, de retour dans les studios de Radio Rabelais pour le deuxième volet des émissions consacrées à l’antisémitisme pendant la Seconde Guerre mondiale. Daniel Wancier, enfant caché pendant la Deuxième Guerre mondiale pour échapper à la politique antisémite de l’Allemagne nazie dans la France occupée,  est un gardien de la mémoire. Le Comité Yad Vashem est un institut siégeant à Jérusalem qui s’est donné pour missions de perpétuer la mémoire de la Shoah et de reconnaître les « Justes parmi les nations ».

En répondant aux questions d’Irina et de Claire, Daniel Wancier revient sur son histoire à la fin de la Seconde Guerre mondiale où il découvre la notion d’égalité et retrouve les membres de sa famille qui ont survécu. Son père, qui rentre d’Auschwitz, lui apparaît comme un « cadavre ambulant de trente kilos. » Il parle de son livre Convoi n°6, convoi qui déporte 928 juifs dont son père vers Auschwitz le 17 juillet 1942.

Dans la dernière partie de l’émission, il est question de l’hommage rendu à Peille à la religieuse Sœur Thomasine déclarée « Juste parmi les Nations ». Un Juste est une personne désintéressée et non- juive qui a sauvé des juifs par devoir d’humanité.