Raydio. L'info du Lycée Raynouard

La webradio et le site d'information du lycée Raynouard de Brignoles, par les élèves et pour les élèves

Raydio. L'info du Lycée Raynouard
Actu

Pourquoi nos parents sont-ils addicts à Facebook ?

Dans cet article, nous allons nous poser une question simple : « Pourquoi nos parents sont-ils addicts à Facebook ? » Pour cela nous allons nous baser sur l’exemple de Facebook en répondant à quatre grands points :

 

  1. Pourquoi Facebook est-il génial ?
  2. Témoignage d’une utilisatrice de Facebook.
  3. Comment  Facebook nous retient-il le plus possible ?
  4. Quels sont les dangers et les risques d’une surutilisation de Facebook ?

 

1.Pourquoi Facebook est-il génial ?

 

Tout d’abord, le réseau social Facebook permet comme tout autre réseau social, aux utilisateurs d’entrer des informations personnelles et d’interagir avec d’autres utilisateurs. 

Il permet également de partager du contenu avec ses amis, sa famille et ses connaissances.

Grâce à la fonctionnalité “profil public” les utilisateurs peuvent entrer en contact avec d’autres utilisateurs comme nous le précisions tout à l’heure: le réseau social fait faire des rencontres et permet aux personnes se sentant isolées d’interagir avec des personnes et se sentir moins seul. Facebook rend chez certaines personnes une “satisfaction personnelle”, en effet : partager, recevoir des likes, des messages privés, commentaires, etc renforce la confiance en soi et l’autosatisfaction de soi-même.. Par ailleurs, quelqu’un d’isolé, de seul, ne pensant pas recevoir d’attention dans la réalité va se réfugier dans ces fonctionnalités qui vont lui faire beaucoup de bien mentalement, et sûrement lui donner un élan de confiance en soi. Indirectement Facebook est bénéfique pour les personnes se sentant seules socialement parlant. 

La panne géante de Facebook devrait-elle nous alerter sur notre dépendance systémique à la technologie (et non, on ne parle pas de votre addiction aux likes) ? | Atlantico.fr
Facebook un réseau génial, site Atlantico

Autre chose de génial, à savoir sur Facebook : ce réseau est en lien avec beaucoup de chaînes d’informations comme BFMTV, les actualités de notre région, ainsi que d’autres chaînes d’informations françaises. Cela permet de se tenir informé avec des sources « sûres » et sur une plateforme plutôt sympathique. 

Mais il permet également comme tout autres réseaux, de faire de la pub et d’avoir des avis sur des commerces, entreprises, etc, du coin. 

Honnêtement, sur ce réseau social, de nombreux points sont positifs, que se soit sur le plan social, professionnel et dans les loisirs.

 

2. Témoignage d’une utilisatrice de Facebook.

 

J’ai interviewé une dame qui est sur l’ application Facebook, je lui ai donc posé plusieurs questions voici un résumé de ses réponses :

Journaliste Prenant Une Interview D'une Femme | Photo Gratuite
Interview d’une femme, site Freepik

Cette femme a 38 ans, mère de deux enfants, elle utilise Facebook depuis une quinzaine d’années.

 

Elle regarde principalement des vidéos humoristiques et suit le quotidien des groupes ou personnes auxquelles elle est abonnée. Sa moyenne de temps passé sur cette application est d’une heure quinze par jour.

 

Elle visionne ce réseau social surtout le matin avant de se lever, le soir avant de s’endormir et occasionnellement dans la journée. Malgré son temps passé sur cette plateforme, elle se fait discrète. En effet, elle n’a que ses amis dans ses abonnés (environ 99) et surtout ne poste rien car elle ne veut pas exposer sa vie sur les réseaux sociaux.

 

Celle-ci ne se sent pas du tout addict, si on lui enlèverait Facebook ça ne la dérangerait absolument pas mais elle trouve quand même que cette application est très pratique pour pouvoir garder ou reprendre contact avec des personnes qu’elle ne voit pas souvent ou perdue de vue, mais aussi pour voir l’évolution de la vie et des groupes qu’elle suit.

Enfin, elle trouve que Facebook n’est pas le pire réseau social car les jeunes ne sont presque plus sur celui-ci.

 

Elle pense que les réseaux sociaux ne sont pas bons pour cette nouvelle génération à cause du cyber harcèlement, des influenceurs qui montrent seulement ce qu’ils veulent donc ça ne reflète pas toujours la réalité. Les gens étalent trop leur vie privée et selon ce qu’ils postent cela peut leur nuire plus tard dans leur vie.

 

  1. Comment Facebook nous retient-il le plus possible ?

 

Cette application est conçu pour sécréter dans notre cerveau :

  • Le plaisir 
  • La motivation 
  • L’addiction 

 

Elle a aussi pour but de nous faire rester un maximum de temps possible, pour liker un maximum de contenu et augmenter donc la valeur boursière de la société.

 

Pour nous réussir cela, les créateurs ont basé cette application sur l’interaction social :

  • L’amitié
  • La réciprocité ( s’abonner à quelqu’un en retour)
  • La sociabilité

 

Soit 3 choses importantes pour l’humain. L’homme cherche sans cesse à plaire, a montré au monde ses qualités ainsi que ses atouts. Facebook est donc notre meilleur allié.

 

Des techniques psychologiques tels que « le circuit de récompense » sont utilisées pour nous rendre totalement accro à ce réseau.

En fait, c’ est très simple à chaque fois que des gens réagissent, like, commente une de nos publications, ils activent donc le circuit de récompense de notre cerveau.

SCIENCE : du plaisir à l'addiction, que se passe-t-il dans notre cerveau ? | Justin Morel Junior
Du plaisir à l’addiction que se passe-t-il dans notre cerveau ? source : Justin Morel Junior

Sean Parker, un des créateurs de Facebook explique qu’en consultant le réseau nous enclenchons une sorte de boucle de rétroaction de validation sociale. Facebook a été conçu pour exploiter la façon dont les individus pensent et se comportent.

 

  1. Quels sont les dangers et les risques d’une surutilisation de Facebook ?

 

  1. Sur la santé

 

L’utilisation excessive de Facebook peut entraîner de nombreux risques pour la santé.

 

En effet, cela peut conduire à la dépression, à la solitude, à l’anxiété, sans parler de la baisse des résultats scolaires, de l’augmentation du nombre de victimes de violence, du harcèlement ou de l’intimidation en ligne. 

 

De plus, une utilisation excessive de Facebook peut également entraîner des troubles du sommeil et de l’alimentation. Les utilisateurs dorment moins car ils attendent toujours des likes ou des commentaires sur les publications. Ils sont constamment connectés.

En sortir grandis…#8 – quelles fonctions support face à la dégradation régulière des indicateurs de santé psychique au travail ? | RiST | Research Innovation Science & Technology
Les dangers de Facebook sur la santé, site RiST

 

        2. Sur la vie privée

 

Malgré de nombreux témoignages sur les problèmes récurrents de confidentialité et l’insuffisance même de la sécurité sur la conservation des données personnelles des utilisateurs, Facebook reste l’un des moyens les plus simples d’accès, de partage et de communication avec les personnes qui vous entourent. 

 

Cependant, les utilisateurs étalent une partie de leur vie privée sur Facebook et bien évidemment tout le monde y a accès. 

De plus, nous nous disons que c’est tellement vaste que personne ne viendra chercher d’une manière ou d’une autre des informations nous concernant. 

 

Les utilisateurs n’ont pas peur de partager des informations sur leur vie privée, ces informations sont conservées sur Facebook et personne ne se doute de ce que les personnes mal intentionnées peuvent faire avec nos informations.

Facebook Kemungkinan Kalah dalam Skandal Cambridge Analytica
Les dangers de Facebook pour votre vie privée, site Nesabamedia

Cet article a été rédigé par Farah, Kayna, Lucie S et Lucie D.