Les solutions pour contrer l’extinction animale

Mammifères, oiseaux, poissons, reptiles, amphibiens : les populations de vertébrés ont été réduites de 60 % depuis 1970, a révélé le World Wildlife Fund (WWF) dans son rapport 2018.

Ce rapport est alarmant, et nos dirigeants n’ont pas l’air de prendre les mesures nécessaires.

Il est impératif d’étendre la liste des animaux protéger et de créer des moyens pour faire respecter les règles liés aux animaux menacés.

Il faudrait par exemple tenir tête au lobby de la chasse en Europe par exemple. En effet, non seulement la chasse cause en moyenne 140 morts par an en France depuis 10 ans selon l’OFB, mais en plus cela met en danger des espèces animales sauvages, surtout celles considérées comme du petit gibier dont il est primordial de leur créer des habitats avec de la nourriture et un couvert végétal.

Les espèces migratrices doivent être strictement protégées conformément aux règles de l’Union Européenne. Aucune, à l’exception du pigeon ramier, n’a maintenu ses effectifs depuis 1989. La situation est de plus en plus critique. 

Il est d’autant plus nécessaire de garder des espaces naturels viables tels, que des réserves, pour les dernières espèces animales sauvage de notre territoire et d’y empêcher toute forme d’activités humaines.

Fatima, Lana, Lola, Sacha – 2nde 12