GUERRE ET CONFLITS MENANT À LA FAMINE : Le Nigeria

La famine peut être définie comme une situation où l’accès et la disponibilité en nourriture sont extrêmement réduits. Les populations sont démunies et dépendantes de l’aide,  tout cela s’accompagnant  d’un taux élevé de mortalité.

24 millions d’enfants, de femmes et d’hommes ont été touchés par le conflit opposant  les affrontements entre l’armée nigériane et la secte djihadiste Boko Haram. La crise est aiguë dans le nord-est du pays .Les combats ont chassé 2 millions de personnes de chez elles et asphyxié l’économie des régions concernées.

Résultat : 5,1 millions de personnes sont aujourd’hui dans une situation « d’insécurité alimentaire grave » : elles n’ont plus assez à manger et risquent de mourir de faim si la situation s’aggrave encore.

L’insécurité qui règne dans le nord-est du pays nuit à la production agricole. En effet, pour cultiver leurs champs, les agriculteurs ne peuvent pas s’aventurer plus loin qu’à quatre kilomètres de la ville où ils vivent

La guerre entraîne la destruction des points d’eau, du matériel agricole et le blocage des ports et des routes, ce qui empêchent les marchandises alimentaires de circuler les aides humanitaires de venir en aide aux populations.
Chacun pille le bétail de l’adversaire et les réserves de nourriture.

Comme nous pouvons le constater la situation au Nigeria est très préoccupante plus de 5 millions de personnes sont menacée par la famine , 450 000 enfants souffrent de malnutrition aiguë.

KHADY,SOUHYAL,DAMIEN,HASSEN