ArchivesSociété

GROS PLAN: Belles, belles, belles comme le jour.

La question de l’égalité hommes/femmes

Les femmes en France comme partout dans le monde sont soumises à de nombreuses injustices. Entre les agressions de toutes sortes, l’harcèlement, les pressions morales, et encore… Etre une femme est fréquemment un fardeau.

 

« La journée de la jupe » : provoquant ou sensé ?

Pour débattre tous ensemble du sujet des inégalités hommes/femmes des lycéens chaque année consacrent une journée au port de la jupe, garçons et/ou filles, tout le monde. Cette journée a été fixée le 19 mai et « C’est une opportunité pour aborder le thème de l’égalité hommes/femmes qui est primordiale mais dont on ne parle pas beaucoup au lycée. » Affirme Coline MAYAUDON, déléguée à la communication du syndicat général des lycéens (SGN). Cette initiative a parfois ses limites comme à Nantes ou un mouvement contre le mariage de personnes du même sexe a déclenché des tensions et a laissé pour compte le sujet principal. Cette idée partait d’un bon sentiment de sensibilisation collective dans les lycées. Le sujet a pris une telle ampleur que même à l’échelle télévisuelle la jupe a créé une polémique. « Le début de la manifestation des lycéens était motivé par le thème de la féminité qui était combattu. C’est-à-dire que la jupe était un événement de résistance. […]  C’est un opération d’égalité que les femmes puissiez être femme si elles veulent être femme. » Annonce Nicolas DOMENACH lors d’une émission.

Il existe plusieurs points de vues notamment celui-ci-dessus mais également celui affirmant que ce mouvement aboli les sexes.

 

Les femmes et leur journée.

En 1977, la journée internationale des femmes est officialisée par les Nations Unies. Ce jour est symbolique et permet de prendre conscience de la situation des femmes dans le monde et d’en faire le bilan. C’est une journée qui s’accompagne d’actions poignantes telles que des manifestations ou encore des mouvements organisés par des associations qui soutiennent les droits des femmes. Le 8 mars, accueille les demandes des femmes pour essayer de faire bouger les choses auxquelles elles sont victimes. A l’échelle politique et économique, le féminisme, aidé par l’ONU, essaye d’augmenter le processus d’intégration et de droits des femmes dans ces milieux. « Si on voit que les droits ont avancé et qu’on arrive à l’égalité entre les femmes et les hommes dans les textes on est encore très loin dans les faits. » dénonce Marlene SHIAPPA

 

Balance ton porc.

Le producteur Hollywoodien, Harvey WEINSTEIN, est, le 5 octobre, accusé dans le New York times, d’harcèlement sexuel. Ses victimes sont pour la plupart des actrices qui ont donc subi des actes sexuels forcés. Depuis la première accusation, elles ont trouvé le courage de libérer leur parole. Parmi les victimes nous trouvons : Angelina JOLIE, Emma de CAUNE, etc. Qui ont la témérité de dévoiler aux yeux du monde leurs sentiments : « C’était comme un chasseur face à un animal sauvage. La peur l’excitait. », « Un traumatisme horrible. » Ces femmes parta  gent des fragments de calvaire.

Ce prédateur sexuel a donné naissance à un hashtags : #MyHarveyWeinstein ; qui a pris une ampleur telle que ce dernier s’est répandu à l’étranger, ainsi qu’en France sous le nom de : #BalanceTonPorc. Un site a été créé pour pouvoir libérer le lourd secret que portaient certaines femmes. Sur ce site elles peuvent témoigner, expliquer et s’exprimer sans être jugé, grâce à l’anonymat. Les langues se délient sur plusieurs réseaux sociaux connus, tels que Twitter ou Youtube.

Des tweets comme celui-ci :

Des youtubeuses libèrent également leurs paroles comme Shera KERIENSKY, qui raconte ses diverses agressions.

« Le féminisme n’a jamais tué personne, le machisme tue tous les jours. »
Benoîte GROULT

J-M/C-V  3°C

Sources :

° 8mars.info

°BalanceTonPorc.com

°Amnesty.fr

°LeFigaro.fr

°Twitter

°LeMonde.fr

°Youtube.fr