Interview : Les séismes au cœur de Nice : le témoignage d’une prof engagée !

Interpellés par le fait que notre région soit considérée comme une des zones sismiques de France les plus à risque, nous avons décidé d’enquêter. Nous avons interrogé notre professeur de sciences de la vie et de la terre qui s’était engagée dans un projet MEDITES sur le parcours « Terre solide ».

Pourquoi Nice est une zone à risque sismiqueNice est une ville située à la frontière de deux plaques lithosphériques géologiquement actives. La probabilité pour qu’un séisme survienne (probabilité que l’on appelle aussi l’aléa) est importante. L’enjeu est l’ensemble des biens et des personnes susceptibles d’être menacés. Nice compte environ 340 000 habitants, les enjeux sont donc importants. Un risque est une combinaison entre l’aléa et l’enjeu . Si l’aléa et l’enjeu sont élevés alors le risque est élevé.

Pourquoi un sismomètre Azu 1 est-il dans l’établissement? Notre sismomètre fait partie d’un réseau international de sismomètres qui enregistrent les séismes en temps réel. Les données récoltées sont en ligne et accessibles sur le site de « Sismo à l’ école » qui a récemment fusionné avec l’interface EduMed . Cette interface est basée sur les données de recherches en géosciences concernant le bassin méditerranéen et orientée vers l’éducation au risque naturel.

Peut-on prévenir un séisme? Non, il est impossible de prévoir un séisme mais on peut s’y préparer en informant et en éduquant la population. D’ailleurs, j’ai une question à vous poser à mon tour: « Quelles sont les conduites à tenir si un séisme survient alors que vous êtes en classe ? » 

Nous lui avons répondu ceci: « Tout d’abord il faut garder son calme. On se met à l’abri sous les tables en protégeant la nuque et le cou avec nos mains (pour éviter que d’éventuels éclats de verre coupent nos artères). On se met à terre, la tête entre les deux genoux et s’il n’y a plus de place sous les tables, on peut se réfugier sous l’encadrement des portes et aux angles de la salle, loin des fenêtres. »

Interview de Madame Lakhlalki, professeure de SVT réalisée par Nesrine, Roméo, Salim et Luka 4e2