Société

Filet : Faut-il se couvrir pour faire du sport ?

Dernièrement, l’annonce par l’enseigne de sport Décathlon de commercialiser un hijab de running dans les magasins français a fait grand bruit. Suite à la polémique, le magasin a finalement annoncé renoncer à la mise en rayon de ce produit. Retour sur cette affaire.

Une laïcité à la française ?

Après l’affaire du « burkini », et son interdiction sur certaines plages, après la publicité Gap présentant une jeune fille voilée -alors qu’elle était en fait destinée au marché américain-, le hijab continue de faire polémique en France, cette fois-ci avec l’annonce de la commercialisation d’un hijab de sport…

La laïcité est le principe de séparation des églises et de l’état, c’est-à-dire que l’état doit être neutre vis-à-vis des religions. La neutralité ne s’impose pas aux citoyens, dans l’espace public il est par contre interdit de porter une tenue dissimulant entièrement son visage, ainsi le voile intégral est interdit, mais pas le hijab.

La polémique portait notamment sur le fait que l’objectif de Décathlon n’était que de profiter d’un marché potentiel et se moquait des conséquences possibles, comme le renforcement du communautarisme. Décathlon a aussi été accusé de faire la promotion du voile et de se soumettre à l’islamisme.

La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a été une des rares personnalités politiques à exprimer un autre avis un peu différent, elle a dit que son « rôle est de promouvoir le sport pour tous dans une logique de progrès, d’inclusion, de respect d’autrui et de mixité » et que « sur le sujet de la laïcité, référons nous toujours au droit en vigueur. Et gardons comme seule boussole le respect du cadre républicain ». Enfin elle conclut en disant : « Pour toutes ces raisons, je veux aller chercher les femmes, les mères, les jeunes filles partout où elles sont et comme elles sont, les encourager à la pratique du sport car c’est, j’en suis convaincue, un levier puissant d’émancipation ».

De son côté, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn a elle déclaré : « C’est une vision de la femme que je ne partage pas. En tant que femme, c’est comme ça que je le vis. Tout ce qui peut amener à une différenciation me gêne. J’aurais préféré qu’une marque française ne promeuve pas le voile ».

Le hijab running, qu’est-ce que c’est ?

C’est un vêtement technique, respirant, qui permet aux femmes ne voulant pas retirer leur voile de faire du sport. Ce produit est déjà commercialisé dans certains pays du Maghreb, il a notamment été créé pour répondre à la demande des coureuses marocaines.

 

Afin de recueillir des informations complémentaires, nous nous sommes rendus dans le magasin Décathlon de Nice TNL, nous avons demandé à rencontrer le directeur, mais celui-ci nous a dit que l’enseigne refusait désormais de communiquer sur le sujet. Nous avons alors décidé d’interviewer quelques personnes autour du magasin afin de prendre la température sur cette question.

On constate que les avis sont très partagés sur la question, à l’image de l’opinion des français.

Avez-vous entendu parler de l’affaire du « Hijab running’’ ?

Floriane : Oui et je trouve ça aberrant ! Le produit ne sera pas commercialisé pour des raisons qui n’en sont pas…

Trouvez-vous nécessaire de stopper toute commercialisation en France ?

Floriane : Non, pas du tout c’est le choix de ces femmes-là, si elles ont envie de le porter elles ont le droit d’avoir un vêtement de sport qui est adéquat, elles ont le choix de faire du sport comme nous, il n’y a pas de raison. Au contraire il faut continuer, je trouve ça bête de l’arrêter, il faudrait continuer »

Lucien : Le hijab running est une provocation qui met en avant l’appartenance religieuse ! C’est un vêtement ridicule !

Sonia : Je ne comprends pas pourquoi Décathlon a dû arrêter la commercialisation du hijab running.

Rachel : Le hijab de running est une tenue de sport comme une autre.

Coralie : Chacun a le droit de porter ce qu’il veut, comme bon lui semble.

Carole : Je suis contre le vêtement lui-même, je ne vois pas pourquoi les femmes en ont besoin pour courir.

Sources :

www.saphirnews.com

www.lesinrocks.com

F.A. et L.L. collège Risso