Gros plan : L’interdiction de l’acte 19 est-elle légitime ?

L’acte 19 des Gilets jaunes est prévu ce samedi 23 mars, jour où le président chinois Xi Jinping et le président français Emmanuel Macron doivent se rencontrer à Beaulieu-sur-mer. Mais le Maire de Nice Christian Estrosi a proposé au gouvernement de mettre fin à l’acte 19 en interdisant les manifestations.

Le maire et le préfet ont-ils raison d’interdire l’acte 19 ?

Les Niçois appréhendent ce week-end. Malgré cette décision les gilets jaunes gardent leur état d’esprit et affirment qu’ils iront manifester ce samedi. « Toute personne manifestant dans les lieux interdits paiera une amande de 135€ », information rapportée par les journalistes du Monde.

Pourquoi l’interdiction de manifester?

L’interdiction de manifester a été mise en place à cause de la venue des deux présidents par peur que cela se passe comme à Paris. Christian Estrosi avait pointé du doigt le soir du 19 mars «le chaos de Paris».

 L’élu LR avait demandé un rassemblement, annoncé par des gilets jaunes, un appel national à manifester a été lancés sur les réseaux sociaux (#Nice06) après le chaos (#Paris).

D’après les journalistes du Journal 20 minutes, des manifestants disent que «c’est une perte d’un droit fondamental : celui de manifester. On nous traite de tous les noms, de voyous, d’extrême droite, d’extrême gauche».

Peut6on encore espérer une entente entre les gilets jaunes et Emmanuel Macron. «Faites l’amour pas la guerre».

Chrislène

Lina

Teysir 4e 

Sources :

20 minutes

L’Internaute

La Dépêche

Nice Matin

le Monde

Le Figaro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.