Interview : Aider les migrants

Chaque année, des milliers de migrants arrivent en Europe. Nous avons interrogé par téléphone Myriam El Menyar, médiatrice culturelle auprès de l’association Baobab Experience basée à Rome, en Italie.

Question : Quels sont les principaux pays touchés par les migrants ?

Myriam El Menyar : L’Italie et la Grèce sont principalement touchés car ce sont les pays d’arrivée, mais en général les migrants vont dans toute l’Europe. Ils viennent d’Afrique de l’Est, du Maghreb, de Syrie, d’Irak ou d’Afghanistan pour des raisons diverses, qui sont le plus souvent liées à des malaises sociaux, économiques, des problèmes d’emploi, d’argent, mais aussi pour éviter la guerre, les violences et les dictatures. Ces malaises profonds les poussent à partir de leur pays.

Question : Le nombre de migrants augmente-t-il ?

Myriam El Menyar : Non au contraire, il diminue car l’Europe bloque l’arrivée des migrants qui viennent par la mer. Des accords ont été passés entre l’Europe, la Libye et la Turquie, ces pays étant en fin de route migratoire. Ces migrants sont donc bloqués avant et emprisonnés. De plus, les bateaux en mer n’ont souvent pas l’autorisation d’accoster.

Question : En quoi l’association Baobab Experience aide-t-elle les migrants ?

Myriam El Menyar : Créée en 2015, l’association Baobab Experience aide les migrants à leur arrivée en leur donnant la première assistance. Les bénévoles donnent aux migrants des vêtements, des couvertures, de la nourriture et leur proposent aussi des avocats et des médecins. Cette association est née suite aux premiers migrants expulsés dans le quartier de la gare de Tiburtina, à Rome. Des citoyens leur étaient venus en aide et ont créé cette association.

S.S. et M.M., collège Matisse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.