Synthèse : Au cœur de la cantine

 

Dans un établissement scolaire, la restauration est un lieu important pour les élèves dont l’alimentation est essentielle pour leur croissance et leurs capacités d’apprentissage. Afin de connaitre ce qu’il se passe dans la cuisine de notre collège, l’Institution Stanislas de Nice, nous avons interviewé le gérant Monsieur Witeck. Et nous allons confronter son avis sur la qualité des repas aux avis des élèves de Stanislas.

 

Cap sur le métier de cantinier

 

Le métier de cantinier consiste à préparer et servir plus de 1100 repas par jour pour les élèves et les professeurs. Il commence son travail à 6h du matin plus tôt que les élèves qui débutent leur journée à 8h et il la finit à 15h. Pendant quatre heures, il travaille à la préparation des repas et après une heure de pause déjeuner, il nettoie la cuisine et les réfectoires pendant quatre autre heures.

Monsieur Witeck, le gérant de notre cantine, a eu la gentillesse de répondre à nos questions.

Les journalistes : Est-ce que vous considérez que votre métier est dur ?

Monsieur Witeck : « Non, mais quand il manque du personnel, le temps pour préparer les repas devient vraiment limite ».

Les journalistes : Est-ce qu’il y a des règles à respecter impérativement lors du choix et de la préparation des repas ?

Monsieur Witeck : « Nous veillons à proposer à nos élèves des repas sains et équilibrés mais aussi goûteux. Nous privilégions la qualité et la diversité des ingrédients. Nos produits laitiers sont issus de l’agriculture biologique, tout comme le pain et les fruits.  Nous n’avons pas le droit de laisser le sel à disposition des élèves ou de leur servir des sodas.»

Les journalistes : « Proposez-vous de temps en temps des repas moins équilibrés mais qui font plaisir aux élèves ?

Monsieur Witeck : « Les cuisiniers ne préparent pas souvent d’hamburgers mêmes si nous savons que les élèves en raffolent car les hamburgers sont livrés sous vide, ce qui prend beaucoup de temps à déballer. Notre chef cuisinier préfère proposer des repas sains même si la préparation est plus longue. On voit que l’équipe aime beaucoup nos élèves.

 

Et les élèves dans tout ça ?

Le self de la cantine de l’Institution Stanislas de Nice
Crédit photo : Java et Léa

 

Nous avons fait un sondage auprès de 26 élèves de notre collège. La plupart d’entre eux préfèrent les pâtes bolognaises, les cordons bleus et la célèbre formule fastfood hamburger –frites. Plus de 80% des élèves préfèrent la viande au poisson, 70% choisissent les féculents à la place des légumes et plus de 90 % privilégient les pâtisseries aux fruits. Nous constatons que leurs habitudes alimentaires et leurs préférences ne vont pas dans le bon sens. Aussi comprenons- nous mieux la réponse à notre dernière question du sondage. 70 % des élèves que nous avons interrogés   se déclarent mécontents de la qualité des repas proposés par la cantine de Stanislas.

Voici quelques-unes des critiques constructives que nous avons reçues de certaines personnes qui souhaitent rester anonymes. Afin d’améliorer la qualité des repas, il faudrait que les pâtes soient moins grasses et moins salées et les plats proposés un peu plus variés.

Java et Léa 4D

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.