Des souris et des hommes

Coup de coeur, coup de griffe ?

Voici la critique de ce célèbre roman, par Gagik et Victor, élèves de 3ème2

Résumé :

“Des souris et des hommes” est un roman écrit par John Steinbeck en 1937. Ce récit se déroule au début des années 1930 et raconte l’histoire de George Milton, un homme plutôt petit mais malin et rusé et de Lennie Small, un grand colosse un peu bêta. Les deux amis d’enfance partagent un rêve : posséder un jour une petite exploitation agricole, y élever des lapins et être libres. A cause de la stupidité de Lennie, lui et George sont souvent chassés de leur bien de travail. En effet, Lennie ne contrôle pas sa force, tue par accident les animaux qu’il aime caresser et quand il panique il lui arrive de blesser des gens. Lorsqu’ils arrivent dans un nouveau ranch, il tue accidentellement la femme du fils du patron en voulant lui toucher les cheveux. Obéissant aux instructions de George, il va se cacher dans une forêt. George le rejoint avec un revolver volé, lui raconte une dernière fois leur rêve et le tue, préférant qu’il meure le sourire aux lèvres plutôt que dans la souffrance.

Avis personnel de Victor :

J’ai bien aimé ce livre car l’histoire vous plonge dans une époque complexe des Etats-Unis d’entre-guerres. La crise financière très présente nous montre des personnages contraints à une vie de vagabonds, allant au gré des travaux des champs proposés. En même temps, ils tiennent le coup grâce à leur idéal de liberté et de nostalgie d’une enfance perdue.

Avis personnel de Gagik :

J’ai aimé ce roman car le personnage de Lennie est très attachant, il a le caractère d’un enfant, et nous voyons qu’il tient à George même si le narrateur n’insiste pas assez sur cette phase du récit. Cette histoire est intéressante et émouvante à la fin, lors de la mort de Lennie.

Une histoire théâtrale :

Par l’effet d’une narration externe, le lecteur assiste comme dans une pièce de théâtre aux actions qui se déroulent sous ses yeux. Globalement, le récit est très théâtral, il y a beaucoup de dialogues ce qui donne un rythme soutenu au livre.

Les personnages secondaires du récit :

Les autres personnages du ranch sont assez intéressants, ils ont chacun une histoire ou en tout cas pour les personnages qui accompagnent les deux héros.

Une amitié fraternelle :

La relation amicale voire fraternelle entre George et Lennie n’est pas assez développée, les deux héros sont des amis d’enfance, ils se considèrent comme des frères, mais cette amitié n’est pas assez exploitée par l’auteur, en effet, il n’insiste pas assez sur cette facette du de l’histoire.

Conclusion :

Pour finir, nous recommanderions ce roman car il n’impose pas une morale et nous donne une morale relative. L’auteur nous raconte une histoire sans forcément vouloir nous faire passer un message, nous assistons simplement à une pièce de théâtre.