La poussée d’Archimède

Exemple d’un solide flottant à la surface d’un liquide

La poussée d’Archimède équilibre le poids du solide. En réalité, le point d’application de la poussée d’Archimède devrait se trouver au centre du volume immergé, donc plus bas que le centre de gravité du solide.

Considérons un solide de volume V et de masse volumique ρS flottant à la surface d’un liquide de masse volumique ρL. Si le solide flotte, c’est que son poids est équilibré par la poussée d’Archimède :

Fa = Fp .

La poussée d’Archimède étant égale (en valeur absolue) au poids du volume de liquide déplacé (égal au volume V i immergé), on peut écrire :

ρL V i g = ρS V  g  —  (1).

Le volume immergé vaut donc :

V i = ( ρS / ρL ) V  —  (2).

Puisque V > V i, il s’ensuit que ρS < ρL .

Fabien Fabio Eddy Yann, 2nde 4