La vie d’hypatie

La vie d’Hypatie

Philosophe et mathématicienne grecque, Hypatie naît vers 370 après Jésus-Christ à Alexandrie, sous domination romaine. Son père, Théon d’Alexandrie, est le dernier directeur de la Grande Bibliothèque. Elle étudie les sciences, en particulier l’astronomie et les mathématiques. Elle était à la tête de l’école néoplatonicienne d’Alexandrie, elle y aurait enseigné la philosophie.

Hypathie d’Alexandrie est la première femme à avoir écrit sur les mathématiques dont le nom soit parvenu jusqu’à nous. Son succès, son sang-froid, sa franchise déplaisent aux autorités chrétiennes. Elle est assassinée, découpée et brûlée lors de manifestations manigancées par le patriarche d’Alexandrie

.

Les travaux d’Hypatie :

Avec l’aide de son père, Hypatie a rédigé une nouvelle version des “Éléments de géométrie”. Elle serait à l’origine de l’invention de l’aéromètre, un instrument permettent de mesurer la densité des liqueurs. Elle aurait aussi construit un astrolabe planisphérique extrêmement pratique pour relever les positions des planètes.

Ruben, Sohayle, Bilel, 2nde 4