L’exploitation des fonds marins : Les métaux

Dans l’exploitation des fonds marins, on trouve, l’exploitation des métaux.

Les métaux

⇒ A savoir qu’on exploite les océans depuis plusieurs années pour rechercher du nickel,du  cuivre, ou d’autres métaux de valeur. Le problème de tout cela ceux sont les navires qui les prennent en quantité massive, formant un amas de sédiments.

Comme la demande de ces métaux augmente, les gisements terrestres s’épuisent donc, on les recherche dans les océans, mais, les machines qui les prennent dispersent des monceaux de sédiments dans les profondeurs ainsi que à la surface.

Si les mines terrestres s’épuisent, c’est à cause de l’augmentation de la population, de l’urbanisation, de la croissance de la consommation mondiale et du développement rapide de technologies dépendant de certains métaux.

Par exemple d’ici 2030 la demande de nickel va doubler probablement, elle est de nos jours de 2 millions de tonnes.

On a découvert que dans certains endroits comme à Hawaï, il y a d’importantes quantités de minéraux rares.

On préfère aller en profondeur, car là, il y a les métaux comme :

  • fer
  • cuivre
  • zinc
  • or

Il y en a encore des plus rares comme :

  • cadmium
  • indium
  • selenium
  • mercure

Il y a aussi des concrétions riches en métaux, on appelle ça des nodules polymétalliques, il y a aussi des sulfures hydrothermaux.

  • Les nodules sont des boules composées de cristaux d’oxydes, de cuivre, de cobalt et d’autres métaux similaires.    Résultat de recherche d'images pour "nodules polymétalliques"
  • Les sulfures hydrothermaux ont une composition de métaux de base, précieux et rares, on les retrouve dès 60 000 km de dorsales océaniques.

Résultat de recherche d'images pour "Les sulfures hydrothermaux"

Pour tout cela il faut créer des machines pouvant aller en profondeur.

Il y en a déjà, sauf, que celles-ci laissent des sédiments en profondeur comme à la surface de l’océan, à cause de cela, on a des nuages de boue qui se créent.

Il y a aussi des bouleversements liés au brassage, grattage et autres modifications physico-chimiques.

Les solutions

  • Réduire la demande de matières premières en améliorant la conception
  • Faire du recyclage, 90% des déchets électroniques sont illégalement échanges ou déversés

Les sources et livres utilisés sont:

  • Le journal.cnrs.fr
  • Pour la science hors-serie (n°104)
  • Pour la science (n°484)
  • L’usine nouvelle
  • Banque des territoires

Delia/Nolwenn/Rania/Amira 2nde12