La disparition de notre monde actuel ?

Allons nous vers la disparition de notre monde actuel ?

Aujourd’hui nous n’allons pas nous épancher sur les pensées des collapsologues mais parler des énergies renouvelables, même si ces dernières ont souvent été médiatisées, il reste des ignorances notables sur ce sujet.

Certaines énergies ont été rapidement adoptées et vulgarisées, nous allons donc procéder à un rappel bref de ces dernières :

Premièrement, l’énergie éolienne qui produit pour sa part de l’électricité grâce à la force du vent, elle représentera normalement 21% de la production mondiale d’énergie renouvelable  en 2021.

Ensuite, il y a l’énergie hydraulique qui produit de l’électricité via le biais des mouvements de l’eau, elle représente 71% de la production mondiale.

Pour finir il y a également l’énergie solaire qui quant à elle produit de l’électricité et de la chaleur par le moyen de panneaux solaires, cette énergie restent néanmoins sous utilisée car elle ne constitue que 1,7% de la production française.

 Nous arrivons maintenant à d’autres énergies renouvelables qui sont la plupart du temps beaucoup moins connues du grand public. 

Nous commençons avec avec les bioénergies qui sont des énergies produites ou transformées par de la biomasse  (essentiellement des végétaux forestiers) à partir de l’énergie lumineuse venue du soleil, cette photosynthèse permet de produire un substitut du carburant.

Pour terminer nous avons l’énergie géothermique qui produit de l’électricité via la chaleur enfouie dans les sols qui va être traitée dans des turbines, cette énergie ne représente que 2% de la production mondiale.

Les énergies renouvelables ont tout de même des inconvénients, elles sont toutes d’abord très coûteuses à mettre en place puis elles peuvent endommager des paysages pour certaines en particulier les éoliennes, mais aussi et surtout le fait que la production de certaines de ces énergies ne peuvent être contrôlée par l’homme.

Elles restent néanmoins notre plus précieuse aide pour un changement écologique important, en augmentant leur utilisation nous pourrions ainsi vivre sans un besoin important des énergies fossiles et ainsi limiter l’empreinte carbone.

Si nous voulons diminuer la pollution de l’air nous devrons nous adapter et changer nos habitudes quotidiennes, notre monde actuel ne sera plus qu’un souvenir d’ici quelques décennies si nous en avons la volonté.

Sacha, Lana, Fatima, Lola – 2nde 12