Gros plan : Comment est considérée la femme dans les pays du Moyen-Orient ?

Malgré le courage des femmes engagées dans les pays du Moyen-Orient, leurs droits sont très restreints, on parle alors d’inégalité entre les hommes et les femmes.

Travailler, témoigner, apprendre ou encore avoir le droit de divorcer ; voilà des choses qui nous paraissent, à nous, naturelles et pourtant ce naturel devient exceptionnel dans les pays du Moyen-Orient pour les femmes.

En Syrie depuis mars 2011 le droit des femmes a régressé ces dernières. Elles ont donc manifesté pour leurs droits cependant l’armée et les services secrets ont riposté avec violence. On constate alors que même si l’interdiction de manifester n’est pas dans la loi, elles n’y sont pas autorisées donc elles ne peuvent pas s’exprimer (1). Néanmoins à Mossoul, le 8 mars dernier des femmes vêtues d’un T-shirt blanc ont couru le premier marathon féminin de l’histoire du pays symbolisant leurs droits. (2) Encore un point positif pour les femmes, au Soudan, le prince héritier  Mohammed Ben Salmane est favorable envers le droit des femmes : il leur donne le droit de créer des entreprises sans tuteur masculin et d’assister à des concerts ou des évènements. Il déclare publiquement que tout est de la faute de l’Iran, plus précisément de Khomeini car avant 1979 les femmes étaient plus libres. (3) malgré tout ceci les filles à partir de la 4° étudie la couture et l’art de la maison alors qu’elles pourraient comme les garçons étudier le français, les maths … par exemple dans les écoles de Gaza située à 41km, les filles et les garçons ne se retrouvent pas dans la même classe, d’après la loi apparue le 1er avril 2013, la mixité est interdite aux enfants âgés de plus de 9 ans ; cette loi est appliquée dans toutes les écoles palestiniennes et chrétiennes, elle dure jusqu’au lycée. On a aussi demandé à ce que les filles portent de longues robes noires, et qu’elles aient les cheveux couverts d’un foulard blanc, même les professeurs hommes et femmes sont séparés chacun enseignant aux élèves de son sexe. (4)  Exemple du sexisme des femmes : Malala Yousafsai née le 12 juillet 1997 à Magora, Malala n’a pas pu aller à l’école, donc s’instruire à cause des talibans locaux qui interdisaient aux jeunes filles d’aller à l’école. Âgée de 15 ans, elle est grièvement blessée lors d’un attentat le 9 octobre 2012. Elle est maintenant le symbole de la lutte de l’éducation des jeunes filles, elle a même écrit un livre sur sa vie et a reçu le prix Nobel de la paix. (5)

Bien que les droits des femmes évoluent chaque jour, leur possibilité d’emplois, leur statut dans la vie quotidienne est très faible, nous constatons qu’elles se battent tous les jours mais sont persécutées. Même les jeunes filles sont touchées par cette inégalité et dans certaines zones géographiques du Moyen Orient, ces droits régressent.

L’égalité homme-femme

©Léa, Solenne, Sophia, Luna V. 4E