Gros plan : L’uniforme à l’école, la fin des inégalités ?

Le port de l’uniforme à l’école, qu’en pensez-vous ? Quels en sont les enjeux ?

Dans la société d’aujourd’hui, le port de l’uniforme à l’école est un sujet contraint aux désaccords. Les élèves, les parents, les professeurs, personne n’arrive à trouver un terrain d’entente. L’égalité sociale entre les élèves est très certainement la motivation principale d’un tel projet.

Insertion des uniformes dans toutes les écoles, pour ou contre ?

Pour :

Selon les personnes souhaitant le retour de l’uniforme, cet habit favoriserait le sentiment d’appartenance à une école. Autrement dit, le fait d’enfiler un uniforme mettrait les élèves dans un sentiment d’aptitude pour travailler. Ils disent aussi qu’il permet d’effacer les inégalités. Le « poids des marques » et leurs prix feraient pression sur les élèves et en mettraient même certains à l’écart.

Contre :

Selon les personnes ne souhaitant pas revoir l’uniforme, ce vêtement nierait l’identité de l’enfant ou de l’adolescent. En effet, l’uniforme contredirait la liberté de s’habiller comme chacun le souhaite et l’indépendance pour tous. On peut dire que la personnalité de chaque élève disparaîtrait pour laisser paraître que tous les élèves sont les mêmes. Ils disent également que l’uniforme ne pourrait pas faire disparaître les différences sociales car le matériel ou le téléphone trahirait leur image d’égalité parfaite entre tous.

L’uniforme à l’école est-il indispensable ?

D’après la principale du collège Henri Matisse de Nice, le port de l’uniforme est plus qu’indispensable : pour éviter toute discrimination entre élèves. Pour l’uniforme, elle envisagerait une tenue simple et jeune qui permettrait d’éviter les différences et de mettre mal à l’aise les élèves. Cela réglerait les problèmes de vie scolaire sur les tenues jugées inappropriées. Avec un logo ou un écusson sur les uniformes, les élèves seraient fiers de représenter leur établissement. Elle a également précisé son souhait d’ajouter au règlement intérieur l’obligation de porter cette tenue.

D’après les élèves de 4°4 du collège Henri Matisse, le port de l’uniforme devrait être intégré. La majorité d’entre eux le pense indispensable pour la raison suivante : la discrimination entre élève serait abolie. Tandis que 48 % sont pour, 40 % sont contre pour plusieurs raisons. Premièrement, les élèves, tous vêtus de la même façon, sembleraient être tous pareils (des « moutons » d’après certains). Deuxièmement, la personnalité des élèves serait dissimilée sous l’uniforme. Troisièmement, la liberté de s’habiller comme chacun le souhaite serait brisée. 12 % des élèves restent neutres à ce sujet.

D’après un professeur du collège Henri Matisse, le port de l’uniforme ne devrait pas être indispensable. Mais, en avoir au collège ne le dérangerait pas car cela uniformiserait et gommerait les différences sociales des élèves. Il ne voit aucun intérêt au fait d’instaurer cet habit.

D’après une surveillant du collège Henri Matisse, le port de l’uniforme n’est pas forcément indispensable car il peut être une privation de liberté individuelle de chacun. Le point positif qu’amènerait le port de l’uniforme pourrait être le fait que les enfants se sentent intégrés à l’école comme dans certaines professions tels que la pâtisserie, la cuisine, la peinture, les hôtesses de l’air, l’armée… Si elle avait le choix, elle n’imposerait pas le port de l’uniforme à tous les collèges.

Que le port de l’uniforme soit rendu obligatoire ou pas, cela ne changera en rien le travail de l’élève en soi. Il faut savoir que nombreux sont les établissements qui ont adopté l’uniforme. En aucun cas, l’uniforme améliore ou fait régresser la qualité du travail d’un élève.

IH, LM et EO – 4e4

Source : Capital.fr