Info positive : La Mama de l’eau

Une femme devient une héroïne dans son village en rapportant de l’eau potable.

En Indonésie, l’eau est un défi. Les habitants se plaignent depuis longtemps d’un accès limité à l’eau potable car l’eau des villages peut être utilisée seulement pour se laver et laver le linge. Alors, Mama Hasria nage à contre-courant et tire près de 200 jerricans à l’aide d’une simple corde sur son dos.

Cette femme de 46 ans doit parcourir le fleuve Mandar sur près de 4 kilomètres pour atteindre la province de Célébes. Le travail de Mama Hasria (la Mama de l’eau) est payé environ 500 roupies (soit 3 centimes d’euro) par jerrican. Elle permet l’approvisionnement de près de 5800 familles des villages du district de Tinanbung.

D’autres communautés sont confrontées au même problème mais en ce jeudi 22 mars, journée mondiale de l’eau, l’ONU veut insister sur des solutions naturelles pour approvisionner la population en eau potable. Actuellement, près de 30% de la population mondiale n’a toujours pas accès à l’eau potable. 

LS – 4e4

Source : AFP