ArchivesSport

Portrait : Alassane Plea, un footballeur pas comme les autres…

Aujourd’hui, nombreux pensent que le monde du football est dirigé par l’argent, à l’image de ce qui se passe en Ligue 1 avec le Paris-Saint Germain et les sommes astronomiques qu’il dépense pour s’offrir les services de Kylian Mbappé ou même de Neymar. Les salaires mirobolants des joueurs de foot font peur et ternissent l’image du sport…

Un footballeur pourtant sort du lot, Alassane Plea affiche ses ambitions qui ne sont plus seulement footballistiques mais humanistes. Depuis toujours, il aime aider les autres, un art de vivre qu’il pratique à Nice en versant 1% de son salaire tous les ans soit environ 14.000€ à des œuvres caritatives par le biais de son club l’OGC Nice.

Quelques mots sur ce joueur peu commun, généreux du ballon : Alassane Plea, 25 ans, est un footballeur français originaire du Mali. Il fait partie de la génération des grands joueurs comme Samuel Umtiti (FC Barcelone) et Paul Pogba (Manchester United), il a signé son premier contrat professionnel en 2012 à l’âge de 19 ans dans son club formateur L’Olympique Lyonnais. Alassane Plea est généreux, même sur le terrain, il ne lâche rien, fait le pressing, s’impose en repli défensive, c’est un combattant qui se bat pour son équipe.

Et dans la vie ? Pourquoi cette grande générosité à l’heure où nombreux disent que le football est pourri par l’argent ? « C’est une démarche personnelle. Cette initiative est une première pour le football français et nous sommes fiers que ce soit l’un des nôtre qui en soit à l’ origine »,  a déclaré le président du club OGC Nice Jean Pierre Rivère à nos confrères du Monde. Quand on demande à Alassane Plea s’il est un joueur comme les autres, il répond dans une interview donnée au journal Le Monde « On nous parle souvent d’une image égoïste des joueurs de football mais c’est faux. Beaucoup agissent sans que leurs actions soient médiatisées ». Avec humilité, il ajoute dans L’Équipe : « C’est en partie Mata qui m’a fait réfléchir à la possibilité de donner un pourcentage  de mon salaire, simplement de mon côté j’ai préféré le faire par le biais de mon club car j’ai  entièrement confiance en la manière dont l’argent sera utilisé »

Comme tout footballeur français, il rêve de jouer pour l’équipe de France, ses plus grands supporters l’attendent au tournant pour la Coupe du Monde 2018 en Russie avec la même générosité…

 

Ludovic, Maxime, Quentin (dessin), Guillaume ; 2 MATP