Filet: L’affaire du Hijab running

Fin février 2019, Décathlon a sorti un nouveau produit, le «hijab sportif».

C’est un sujet sensible qui a fait polémique car pour les internautes, ce n’est pas laïc.

Yann, community manager de Décathlon qui s’occupe du réseau social Twitter répond aux commentaires,et défend la marque et le produit du «hijab running», car il pensait obtenir le soutien des internautes.

Au contraire, ces derniers sont enragés et pensent qu’ en faisant la promotion de ce produit, Décathlon oublie la laïcité. En laissant la parole aux « haters » des réseaux, «les musulmans sont les juifs d’hier», selon les propos d’une internaute, car ils se sentent pointés du doigt et persécutés.

On peut alors se demander jusqu’où la liberté de croyance est attaquée. Après tout, cette polémique n’est partie que d’une histoire de vêtement.

Ensuite, les journaux se sont à leur tour emparés de l’affaire.Tout a commencé avec Agnès Buzyn, ministre de la santé, et son interview par la radio RTL. Elle explique que «ce produit n’est pas interdit par la loi, mais c’est une vision de la femme que [elle] ne partage pas». Ce point de vue révèle que les débats au sein de la société et de la politique au sujet de la laïcité ne sont pas apaisés !

Sources: le journal du dimanche, 20minutes et Le point.

I.B & I.B.H Collège Maurice Jaubert