Gros plan : Qui suis-je ?

 

Bien le bonjour !

Corona ? C’est moi.

Je suis un virus nommé SCAR-CoV-2, je fais partie de la famille « Coronavirus ! » Et je provoque la maladie qui s’appelle la COVID-19, je dis bien « la ».

Dans mes souvenirs, j’étais dans un pangolin malade mais je ne suis pas très sûr.

J’ai déclenché une pandémie en Chine vers Wuhan, et j’ai réussi à passer d’un pangolin à l’être humain.
Maintenant, malheureusement pour vous, je suis une célébrité : toute la terre me connaît !!

Ma première victime est un Québecois qui s’appelle Gaëtan Dugas. Dans le monde entier j’ai déjà infecté 123 716 810 de personnes et j’ai causé 2 724 305 morts. Mais certains ont réussi à me vaincre : il y en a 70 177 633 . En France j’ai tué 92 937 personnes! Et 4 314 187 sont atteints de ma maladie !

Comment je me manifeste ?!

Je vais vous dire un secret, mon mode de transmission  préféré est celui-ci. Si vous éternuez ou si vous toussez et qu’une personne non contaminée touche sans le savoir les postillons, alors elle sera elle aussitôt contaminée. Bingo ! Je me multiplie grâce aux cellules. Je rentre dans la machinerie des cellules et je me multiplie dans chacune d’entre elles.

Quelles précautions prendre contre moi ?
Il existe des gestes barrières contre moi. Vous les connaissez tous.

 

Et le confinement :
Pour me stopper le président de la France a décidé de confiner tout les habitants de celle-ci. Ils pouvaient seulement sortir pour les achats nécessaires… Le confinement a calmé ma propagation. Et les gens applaudissaient aux fenêtres les soignants.

Et maintenant, la vaccination :
Les chercheurs ont trouvé un remède contre moi. Ils ont trouvé l’AstraZeneca, Pfizer, Spoutnick…

Quelles conséquences j’entraîne :
– une forte baisse des naissances…
–  une nombre important de décès par jour…
– des entreprises fermées et des problèmes économiques…

Ce qu’on dit de moi, en interview:
(adulte)Aurélie Polvéroni :
Tous les événements ont été annulés, plus de travail, plus de revenu. Je n’ai pas très apprécié le confinement.

(élève) Carla Antonoaiea
Le confinement a été très long. Au départ j’étais très contente de ne plus avoir école, mais après je me suis beaucoup ennuyée. Mes amies me manquaient. Je me suis un peu disputée avec ma sœur …

Allez, je pars me transformer ou disparaître à jamais… AU REVOIR !!!

La covide 19

Pauline Coutton et Lea Tognaccini