Synthèse : Connait-on vraiment la situation des Ouïghours ?

Camps d’internement du Xinjiang ©Wikipédia

Un sujet dont on ne parle pas beaucoup mais pourtant si grave : la persécution des Ouïgours, peuple musulman de Chine.  Entrons dans cet univers si bien caché. Nous avons interrogé plusieurs personnes de notre collège sur ce qu’elles en savent. Elles nous répondent.

Les Ouïghours sont un peuple majoritairement musulmans sunnites. Ils habitent principalement la région ouïgoure du Xinjiang, dans l’ouest de la Chine. Depuis 2016, ils subissent des pressions de la part du gouvernement central de Pékin et sont plus d’un million à être enfermés dans des camps.

Carte indiquant la localisation du Xinjiang (en rouge) à l’intérieur de la Chine
©TUBS Wikipédia

L’actualité des ouïghours intéresse de nombreuses personnes. Malgré tout, beaucoup de fausses informations circulent sur ce sujet encore très tabou ; les plus jeunes n’en avaient jamais entendu parler ou très peu grâce aux réseaux sociaux : voici notre sondage.

Suivez-vous l’actualité sur les ouïghours ? Si oui, comment ?
Ava, 12 ans élève de 5ème : « Très vaguement il y a quelques temps, grâce à Instagram. »
Eliott, 12 ans élève de 5ème : « Non, je n’en avais jamais entendu parler.

Ce lundi 22 mars, une convention européenne a été établie, l’Europe a décidé de prendre des sanctions contre la Chine ; ce premier pas peut-il avoir de réelles conséquences ?
Nombreux sont les personnes qui s’interrogent sur les répercutions que vont avoir ces sanctions.
Maïté, 33 ans secrétaire au collège Stanislas   : « Oui, il faut bien un début à tout. »
Holly, 15 ans élève de seconde : « Oui, mais cela va-t-il vraiment les atteindre ? »

Quelles sont vos actions par rapport à ce sujet ? Achetez-vous des vêtements parmi les marques qui exploitent les ouïghours ?
83 des marques les plus connues dans le monde exploitent le travail forcé  des Ouïghours (comme Abercrombie & Fitc, Adidas, Amazon, Apple,  BMW, Calvin Klein, Google, H&M, Lacoste, Mercedes-Benz, Microsoft, Nike, Nintendo, Polo Ralph Lauren, Samsung , Zara). Malgré cela, beaucoup continuent à acheter leurs produits, peut-être en ignorant le problème.

Inès, 15 ans  élève de seconde : « De temps en temps, j’achète ces marques, mais il ne faut pas encourager ces actions. »
Lilly, 14 ans élève de 4ème : « Ce sujet me touche beaucoup, mais malgré cela,  je continue tout de même d’acheter leur produits. »

L’ambassade Chinoise dément l’existence de ces camps de travail. Pour le gouvernement chinois, ces « camps » ne seraient que des « camps de formation professionnelle »,  tout ce qu’il y a de plus normal. Qu’en pensez-vous ?
Depuis quelques années, beaucoup s’interrogent sur ce sujet ; on entendait vaguement parler de ces camps où les ouïghours seraient maltraités, discriminés, violés, battus à mort. Cette situation fait penser à beaucoup au nazisme.

Masque utilisé lord de manifestation de soutien aux Ouïghours dans le monde.
©BlogLes-yeux-du-monde.fr

Maïté, 33 ans secrétaire au collège Stanislas : « Je ne suis pas très informée, mais il faut toujours se méfier. »
Lilly, 14 ans élève de 4ème : « Ils pensent plus à l’image parfaite qu’ils veulent donner à leur pays plutôt qu’à la sécurité de leur peuple. »

D’après vous, pourquoi personne ne réagit face aux persécutions du gouvernement chinois ?
Il est très difficile de nos jours d’intervenir dans des affaires d’autres pays surtout si l’on prend en considération que la Chine est « l’usine du monde » et que nous dépendons de ses exportations.

Inès, 15 ans élève de seconde : « Les gouvernements ne réagissent pas car ce n’est pas leur pays. »
Oscar, 13 ans élève de 4ème : Ils pourraient essayer de les aider mais cela risquerait de provoquer une guerre.
Maïté, 33 ans secrétaire au collège Stanislas : La misère n’intéresse pas grand monde.

Si vous étiez à leur place, que feriez-vous ?
Les Ouïghours sont enfermés dans des camps de concentration très sécurisés. Ils n’ont aucun moyen de s’enfuir ou de se défendre car ils risquent la peine de mort.

Ksenia, 13 ans élève de 4ème : « J’aimerais que le gouvernement d’un autre pays intervienne. »
Victor, 17 ans élève de première   : « Je me méfierais, mais je ne me révolterais pas par peur. »

La situation des Ouighours est encore inconnue de beaucoup de gens car on n’en parle pas assez dans les médias. De plus les camps sont très surveillés et cachés, il est difficile de savoir ce qui s’y passe réellement. Récemment, l’union européenne a décidé de prendre des sanctions contre la Chine.  Pour autant, cela va-t-il faire évoluer les choses et peut être les libérer de cet enfer ?

I.B & C.C 4èmes