Devenons tous bibliothécaires !

Dans le cadre du prix PACA, nous nous sommes rendus à la bibliothèque Raoul Mille le 19 mars 2019 pour rencontrer la bibliothécaire, Madame Mirelis PETIT. Celle-ci a pu nous en apprendre plus sur son métier. Maintenant à moi de vous faire part de mes connaissances !
  1. Les études:
Plusieurs concours sont à passer pour pouvoir exercer le métier de bibliothécaire, mais ensuite d’autres concours sont à passer pour pouvoir monter en catégorie. 

Trois catégories sont présentes dans ce métier :

-catégorie A est la catégorie la plus haute, se sont les cadres et les conservateurs,

les personnes de cette catégorie sont en charge de gérer une équipe.

-catégorie B est la catégorie moyenne qui est l’assistant de conservation du patrimoine, ces personnes sont chargées de commander les livres, s’occuper de la gestion des livres, et organiser les animations mis en place au sein de la bibliothèque.

-catégorie C est la catégorie avec le concours le plus simple à passer, se sont les adjoints des conservateurs, ces personnes sont chargées d’équiper les documents, couvrir les livres...

Ces catégories sont très organisées, mais cela n’empêche pas qu’une personne de catégorie B peut faire le travail d’une personne de catégorie C et inversement.

Les salaires varient en fonction de la catégorie, la catégorie A est mieux rémunérée que les autres, et la catégorie C est celle qui est le moins rémunérée. 
  1. En quoi consiste le métier de bibliothécaire?
Comme j’ai pu évoquer précédemment, ce métier se constitue de trois catégories, chacune de ces catégories ont, à l’origine, des tâches bien distinctes à effectuer... Mais Madame PETIT nous clairement dit que mis à part les personnes de la catégorie A, celles des catégories restantes se doivent d’être polyvalentes.

Leur travail consiste, à commander les livres, une fois la commande passer et une fois les livres reçus, il faut les couvrir, les équipés... 

Ils doivent aussi avoir assez de connaissances sur les livres qui sont à la disposition des lecteurs, pour pouvoirs les conseiller en fonction de leurs goûts littéraires.

Ensuite, il y a aussi une période de l’année où les bibliothécaires vont faire le tri dans les livres, entre ceux qui ont pas été empruntés, ou très peu, ou ceux qui sont en mauvais état. Cette étape s’appelle le désherbage, à ce moment là les livres choisis sont soit envoyés à d’autres bibliothèques où ce document plaît, soit il va être pilonné, c’est-à- dire être brûlé.

Pour finir, un(e) bibliothécaire doit en permanence consulter des blogs, des articles, des sites, qui va les garder informés sur les nouveautés, ou les succès et insuccès (car je le rappelle un bibliothécaire ne doit pas acheter uniquement ce qui lui plaît à lui, mais ce qui plait à ses lecteurs). Après avoir lu ces articles, ils peuvent se permettent de commander ou non tel ou tel livre avec un budget annuel respectif à chaque bibliothèque.
  1. Un budget libre?
 Vous vous doutez bien que chaque bibliothèque possède un budget pour leurs achats respectifs. Celle-ci varie en fonction de plusieurs critères (Quel type de documents ? Pour quel type de lecteurs ?).

Par exemple, Madame PETIT nous a confié qu’elle possède un budget de 12 000€ pour la catégorie qu’elle gère, soit les livres pour enfants.

Sachant qu’un DVD coûte plus cher qu’une bande dessinée pour enfant ou un roman de science-fiction, le budget des DVD est forcément plus élevé que celui de Madame PETIT.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             Marie M.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.