Sciences

Gros plan : Mars, future destination

La Terre devient surpeuplée et avec le réchauffement climatique, il faut trouver une solution pour le futur. Une première idée serait de coloniser Mars. On pourrait y recréer l’atmosphère et l’environnement de notre magnifique Terre en y plantant par exemple des végétaux et des algues pour créer de l’oxygène.
Nous nous sommes intéressés aux points de vue de deux personnalités en rapport avec le domaine spatial.

Thomas Pesquet
Thomas Pesquet est un astronaute français de l’Agence Spatiale Européenne (ASE) né le 27 février 1978 à Rouen. En 2016, il est resté 196 jours 17heures et 50 minutes dans l’espace et nous avons pu le rencontrer.

« Bonjour Thomas !
– Bonjour !
– Tout d’abord, pourquoi as-tu voulu participer à cette exploration spatiale ?
– Participer à l’exploration spatiale est pour moi un engagement vers l’avenir. Nous devons bien sûr penser au présent et mieux nous occuper de la Terre et de ses habitants, mais il ne faut pas pour autant négliger le futur.
– Pourquoi penses-tu avoir été choisi ?
– Je suis juste quelqu’un de normal qui a suivi son rêve.
– Et est-ce que c’est beau là-haut ?
– Oui c’est magnifique ! J’aimerais que tout le monde ait la chance d’aller dans l’espace ! »

Elon Musk
Elon Musk, directeur de Space X, lancera en 2022 deux Big Falcon Rocket (BFR) pour confirmer la présence d’eau sur Mars, identifier les dangers et réfléchir à la production d’électricité et de mines. En 2024, quatre autres BFR décolleront avec les premiers colons en charge de construire la fameuse usine à carburant. Cependant, des difficultés persistent : Elon Musk devra trouver une solution pour parcourir la distance Terre – Mars qui varie de 56 à 400 millions de kilomètres, cette variation importante faisant augmenter sensiblement la durée du voyage.

 

E.T, M.B., L.D.C., M.P. Collège René Cassin
Sources : IMAGI : l’universGéo Ado numéro 165 – proxima.cnes.fr – l’express – wikipédia