Gros plan : Le scandale des tueries de Christchurch en direct sur Facebook

Christchurch est la deuxième plus grande ville de Nouvelle-Zélande, elle compte environ 340 000 habitants. C’est dans cette ville que le 15 mars dernier, le terroriste Brenton Tarrant a commis un attentat contre 2 mosquées de la ville.

*Les faits
Brenton T. sort d’une voiture avec deux armes semi automatiques.
Il rentre dans une première mosquée puis dans une deuxième et tue en tout 50 personnes et en blesse une cinquantaine. Cette tuerie aurait duré environ 17 minutes.

*Les propos du président turc Erdogan
Il a déclaré que ces attentats visaient indirectement la Turquie : «Ils sont en train de nous tester » a-t-il déclaré. Ces propos ont fortement déplu aux Néo-Zélandais, «Des propos ont été tenus par le président turc Erdogan que je considère extrêmement offensants et extrêmement irréfléchis dans l’environnement très sensible dans lequel nous sommes »a répondu le premier ministre Scott Morrison, il a ensuite déclaré « J’attends et j’ai demandé, que ces propos soient clarifiés » .

*Les conséquences
« Toutes les armes semi automatiques utilisées dans l’attaque terroriste de vendredi seront interdites dans ce pays tout comme les chargeurs à grande capacité » a déclaré la cheffe du gouvernement.

*Le scandale Facebook : quelle est leur capacité à réagir face à un tel problème ?
Le tireur, possédait une caméra GoPro sur son torse, à partir du moment où il est sorti armé de la voiture, il a lancé un live Facebook, le live a duré 17 minutes durant lesquels Facebook n’a pas réagi. Résultat, la scène a été copiée puis repostée sur Youtube, Twitter, Instagram et WhatsApp. Vingt-quatre heures plus tard seulement, Facebook a supprimé 1,5 Millions de vidéos. Facebook rétorque ne pas pouvoir bloquer la mise en ligne de contenus avant que ceux-ci soient diffusés.

Sources : https://www.20minutes.fr/monde/    ;         https://www.europe1.fr/international/

Manolo et Ethan  (Illustration : Lamia)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *