Synthèse : La conquête du système solaire

Quels sont les corps célestes habitables dans le système solaire, par quel moyen les atteindre et pour quand ?

Les conditions pour qu’une planète soit vivable sont multiples :

Premièrement il faut que l’étoile du système est une température comprise entre 4000C° et 7000C°, et que sa taille soit environ la taille de notre soleil. Deuxièmement, il faut que cette planète se trouve ni dans la zone chaude, ni dans la zone froide du système, mais soit dans la zone vivable (qui est beaucoup plus petite et au milieu des deux autres). Finalement, il  faut que la densité  de la planète soit suffisamment élevée sinon elle devient une planète gazeuse, et que l’atmosphère soit ni trop grande, ni trop fragile et ni trop solide.

Zone vivable dans un système solaire par apport à la taille de l’étoile.

 Les planètes habitables de notre système solaire :

La seule planète connue certifié vivable de notre système solaire est notre planète Terre, en est fait elle est la seule à remplir tous les critères cités ci-dessus. Cependant elle ne reste pas la seule habitable de notre système, certaines comme Mars, Venus ou Mercure peuvent être aménagées par des technologies très futuristes et pourront à l’avenir être très facilement terra formées. Cependant la seule atteignable est Mars (Venus un une atmosphère trop épaisse pour y atterrir et Mercure a une température constante trop élevée).

Système solaire ©Pixabay

L’homme qui ira sur Mars est déjà né :

Selon certains scientifiques, l’homme qui ira sur Mars est déjà né, car aujourd’hui il y a trois grandes agences spatiales dans le monde : l’agence spatiale européenne surtout centralisé en Guyane Française , la N.A.S.A, la plus grande agence spatiale du monde et enfin celle qui nous intéresse, la seule agence spatiale privée du monde : Space X crée par Elon Musk.

Elon Musk né en Afrique du Sud puis immigre aux ETAT-UNIS le 29 juin 1971 est fasciné depuis son plus jeune âge  à la technologie ; il est persuadé que c’est l’avenir. Il se passionne de l’espace et rêve d’y envoyer des personnes. Entrepreneur, il créa Pay-pal en 2002, un site de paiement en ligne et devient très rapidement millionnaire. Il créa après Space X – nous y reviendrons,  puis Tesla qui qui est la première entreprise de voitures fabriquant des voitures marchant à 100% à l’électricité. Comme nous l’avons vu, Elon Musk est très innovant.

Space X est donc la première entreprise privé qui envoya des satellites dans l’espace, en 2006, 2007 et 2008. Space X subit de gros échec, mais enfin, le 28 septembre 2009, premier gros succès de Space X avec le Falcon 9 qui envoya des satellites dans l’espace en, en 2012 et 2013.  Space X est en faillite mais par chance, à ce moment la N.A.S.A lui demanda  de s’occuper du ravitaillement de l’I.S.S. Space X reçoit donc de la N.A.S.A trois Milliards d’euros par an. Le 21 décembre 2015 Space X fait  atterrir la première fusée qui était avant dans l’espace pour une mission de ravitaillement : c’est un très gros exploit ! Depuis ce moment, l’entreprise Space X va être lancée au sommet et être connue dans le monde entier.
C’est ce qui permet à Elon Musk d’annoncer que d’ici 2026, son entreprise enverra les premiers hommes sur mars. Il annonce aussi qu’il faudrait au moins plus de 1000 aller-retour avec les technologie de nos jours pour pouvoir installer une colonie sur Mars ; le 30 mai 2020, Space X envoyai 2 personnes dans l’I.S.S, soit la première fois qu’une entreprise privé envoie des personnes dans l’I.S.S.

 

Les satellites naturels, le futur de la colonisation spatiale :

Bien que les planètes ont toujours été considérée comme étant les seules zones habitables de notre système solaire,  l’hypothèse de  la colonisation des lunes de ces dernières devient de plus en plus probable. En effet, les lunes de certaines planètes, comme Jupiter,  cacheraient sous des couches de roches, des réserves d’eau (notamment sou Europe et Callisto). Le but serait donc de réussir à terra former ces satellites naturels en creusant sous les couches de roches pour ce protéger des débris spatiaux fréquent sur ces lunes, et atteindre les sources d’eau enfouies afin de bâtir des sortes de cités souterraines.
Cependant, notre technologie actuelle nous permettrait de terra former ces lunes mais pas de les atteindre assez rapidement.

Les scientifiques n’ont donc plus qu’à se tourner vers notre lune. Celle-ci sera donc sans doute utilisée à des fins soit d’avant-poste de ravitaillement pour des vaisseaux spatiaux, soit à une zone d’extraction de minerais lunaires, soit à une zone d’habitation.

Ces projets sont d’ailleurs déjà en cours du côté de l’aérospatiale américaine (notamment sous Donald Trump).

Bon, je vais où : quelle planète, quelle lune ? ©A.LL

 

Le voyage spatial soit aujourd’hui possible, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour pouvoir un jour coloniser ne serait-ce qu’un astre du système solaire. Donc ne vaut-il pas mieux d’abord de se préoccuper de notre belles petite planète car l’espace est en expansion infinie et présente de nombreux défauts pour notre survie, tandis que notre planète est bien petite mais pratiquement parfaite !

A.LL et L.K 4ème