Synthèse: Témoignage de deux filles tchétchènes sur la guerre en Ukraine

 

Le 24 février dernier, Vladimir Poutine tente de récupérer l’Ukraine en envoyant ses troupes. Cet évènement a fait resurgir beaucoup de traumatismes auprès de nos parents.

Je me présente, je m’appelle Alebica, je suis élève de 4ème au Collège Maurice Jaubert à Nice, je suis née en France mais mes parents sont Tchétchènes, mon amie s’appelle Yasmina, elle est née à Grozny en Tchétchénie, ses parents ont fuit la guerre et elle est arrivée en France à l’âge de 1an. Nous nous connaissons depuis cette année et nous nous sommes intéressées à la vie de nos parents, à notre histoire…

Yasmina : Que sais-tu de ce qu’a vécu tes parents ?

Alebica : Je sais qu’il y a eu une guerre entre la Russie et la Tchétchénie qui a duré 9 ans. Ma famille était là bas à ce moment-là. Ils ont eu beaucoup de chance de survivre à ces deux guerres. Ils ont réussi à fuir le pays. Ils ont pris l’avion pour aller en Italie et après ils ont immigré en France. Ils ont été logé à Nice puis ils ont eu la nationalité française.

Tous ces souvenirs sont remontés dans la tête de ma mère à cause de la guerre en Ukraine car certains sont partis faire la guerre.

Yasmina : Est-ce que ta mère t’a raconté des détails sur cette guerre ?

Alebica : Voici ce que ma mère m’a dit dans un audio : « C’était difficile, il y avait des bombardements, des soldats russes en train d’emmener des hommes et des enfants tchétchènes pour les tuer, des cadavres au sol décapité, des tanks en train de tirer, des gros bruits qui rendaient sourds, les bâtiments qui s’écroulaient, c’était horrible mais heureusement on s’en est sorti ».

Yasmina : As-tu été traumatisé à cause de ces guerres ?

Alebica : Je n’ai pas été traumatisé car j’étais trop petite pour me rendre compte du parcours de mes parents. Mais un jour sur youtube, je suis tombée sur une vidéo qui n’était pas censurée et dans laquelle on voyait des cadavres suite à la guerre. Ma mère m’a dit quand je lui ai posé la question : « Je faisais des cauchemars chaque jour, j’étais stressée tout le temps. Je ne dormais pas bien la nuit. A cause de la guerre en Ukraine, les souvenirs sont remontés à la tête. Certains de nos proches ont été envoyé de force pour faire la guerre en Ukraine et aider Poutine. J’ai perdu beaucoup de proches durant ces deux guerres. »

Yasmina : Quel point de vue as-tu sur cette guerre ?

Alebica : En tant que tchétchène j’ai honte et je suis désolée de cette situation. Je suis extrêmement déçue et le peuple aussi. Kadyrov, le président de la Tchétchénie a forcé des hommes à faire la guerre contre leurs plein gré. Mais personne n’ose dire son avis par peur de se faire torturer ou emprisonner. Alors tout le monde garde son avis pour soi.

Et toi, est-ce que tu connais ton histoire ?

Yasmina : Je ne connais pas tout, je vis seule avec ma mère et elle m’a raconté quelques histoires, elle a assisté à des bombardement, elle dit que beaucoup de Tchétchènes étaient transportés dans des grands wagons en Ingoushie. Elle ne nous en parle pas mais répond à nos questions quand on en a. J’ai besoin de savoir d’où je viens.

Yasmina et Alebica, 4°2 Collège Maurice Jaubert