Réforme du bac – Les élus rencontrent le ministre Jean-Michel BLANQUER lors du CNVL à Paris, le 22 novembre 2017

Mardi 21 et mercredi 22 novembre, les élus au conseil national de la vie lycéenne (CNVL) de toutes les académies de France se sont rendus à Paris pour travailler sur des propositions concernant la réforme du baccalauréat.

Pour les accompagner dans leur réflexion,Pierre Mathiot, chargé par le ministre de la réforme du baccalauréat et Jean-Marc HUART directeur de la DGESCO (Direction Générale de l’Enseignement Scolaire)  Ils ont travaillé autour des thèmes :

  • les quatre épreuves en classe de terminale
  • les enjeux du contrôle continu
  • les conséquences sur l’organisation dans les lycées
  • la valorisation de la voie professionnelle

Plusieurs pistes de réflexion sont à l’étude, parmi lesquelles :

  • le dépassement des limites imposées par la rigidité de la structure des filières actuelles
  • la fusion des baccalauréats technologique et général
  • faire de l’année de Seconde un véritable tournant dans les choix d’orientation effectués par les élèves
  • mieux préparer lycéennes et lycéens à l’enseignement supérieur

Rien n’est cependant acté. La rédaction de la réforme ne devrait pas débuter avant fin janvier 2018.

Les propositions ont été faites à monsieur Jean-Michel BLANQUER, Ministre de l’Éducation Nationale, présent à la plénière de CNVL, le mercredi 22 novembre.

Ce dernier a tenu à ce que les élus des CAVL de toutes les académies soient consultés sur la future réforme du baccalauréat.

Dans notre académie la tâche a été confiée à Monsieur Grégoire Kinossian, délégué national de la vie lycéenne, élève au lycée du Parc Impérial à Nice. Il réunira l’ensemble des élus au cours du mois de janvier, lors d’une journée de travail, avant de se rendre à Paris pour la remontée des résultats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.